Invasion de l’Ukraine – La question de la « neutralité » de l’Ukraine est « étudiée en profondeur »

(Belga) La question de la « neutralité » de l’Ukraine, l’un des points centraux des négociations avec la Russie pour mettre fin au conflit, est « étudiée en profondeur », a assuré dimanche le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans une interview à des médias russes.

Une des clauses des négociations porte sur « les garanties de sécurité et la neutralité, le statut dénucléarisé de notre Etat », a-t-il déclaré dans cet entretien en ligne diffusé sur la chaîne Telegram de l’administration présidentielle ukrainienne. « Nous sommes prêts à l’accepter », a-t-il poursuivi. « Ce point des négociations(…) est en discussion, il est étudié en profondeur », a-t-il assuré. « Mais je ne veux pas que ce soit encore un papier du style des mémorandums de Budapest », a ajouté le président, en référence à des accords signés par la Russie en 1994 garantissant l’intégrité et la sécurité de trois ex-républiques soviétiques, dont l’Ukraine, en échange de l’abandon des armes nucléaires héritées de l’URSS. M. Zelensky s’exprimait dans un entretien en visioconférence, qui a duré plus d’une heure et demie, avec des journalistes de la chaîne de télévision d’opposition Dojd, du site indépendant Meduza – dont les sites ont été bloqués en Russie – et du quotidien Kommersant. En Russie, le gendarme russe des télécoms Roskomnadzor a intimé dans un communiqué aux médias russes de ne pas publier cet entretien et indiqué qu’une enquête était ouverte contre ceux qui avaient participé à l’interview. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content