Invasion de l’Ukraine – Kiev accuse la Russie d’une attaque sur la tour de la télévision de Kharkiv

(Belga) La tour de la télévision de la ville de Kharkiv, deuxième ville d’Ukraine située à 50 km de la frontière russe (est), a été endommagée lors d’une attaque russe, selon des sources ukrainiennes. La retransmission télévisée n’est donc plus possible à l’heure actuelle de manière temporaire, selon le chef de l’administration militaire régionale, Oleh Synyehubov.

Moscou a lancé des attaques mardi visant l’infrastructure d’information des services secrets ukrainiens. Selon ces services, un centre de recherche de Kharkiv a aussi été visé par des roquettes, qui ont causé de vastes dégâts. La Russie n’a pas à ce stade confirmé les attaques dans cette ville à l’est de l’Ukraine. Cette métropole restait la cible d’intenses bombardements. Selon un journaliste de l’AFP, des raids aériens ont notamment visé un complexe sportif d’une université de Kharkiv et des immeubles civils. L’armée russe, de son côté, a accusé les services de sécurité ukrainiens (SBU) et des nationalistes ukrainiens de chercher à provoquer une fuite radioactive à Kharkiv pour ensuite en accuser Moscou. Dans un communiqué cité par les agences de presse russes, le ministère russe de la Défense a prêté au SBU et aux nationalistes du « bataillon Azov » l’intention de faire exploser un réacteur nucléaire utilisé pour des expériences scientifiques dans l’Institut des sciences physiques à Kharkiv, « et d’accuser les forces armées russes d’avoir effectué un tir de missile ». (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content