Invasion de l’Ukraine – Explosions dans la région de Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine

(Belga) Des explosions ont eu lieu mardi soir dans la petite ville de Radekhiv, à 70 kilomètres de Lviv, la grande cité de l’ouest de l’Ukraine, a annoncé un responsable local, appelant la population à se mettre à l’abri.

« Explosions dans la région de Radekhiv. Tout le monde reste à l’abri », a écrit sur Telegram Maksym Kozitskiï, à la tête de l’administration militaire régionale. « À cette heure, nous ne disposons pas d’informations sur d’éventuelles victimes », a-t-il ajouté. Une journaliste de l’AFP à Lviv y a entendu des sirènes d’alerte antiaérienne. Situés loin du front, Lviv et l’Ouest de l’Ukraine sont rarement visés par des bombardements depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février. Le 26 mars, Lviv avait subi une série de frappes russes, dont deux avaient touché un dépôt de carburant et fait cinq blessés, selon les autorités locales. Cette cité avait été le 18 mars la cible d’une première frappe, qui avait atteint une usine de réparation d’avions proche de l’aéroport, sans faire de victimes, d’après le maire. Et le 13 mars, des missiles de croisière russes avaient visé une importante base militaire à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de Lviv, faisant au moins 35 morts et 134 blessés. Proche de la frontière polonaise, Lviv s’est convertie en ville-refuge pour les personnes déplacées et a accueilli au début de la guerre plusieurs ambassades occidentales transférées à partir de Kiev. Beaucoup d’Ukrainiens ayant fui les zones de combat en partance pour la Pologne ou d’autres pays de l’UE y font également étape. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content