Intervention policière après une bagarre au centre d’accueil de Poelkapelle

(Belga) Une bagarre impliquant une quarantaine de personnes a éclaté mardi après-midi au centre d’accueil pour demandeurs d’asile de Poelkapelle (Flandre occidentale). La police a dû intervenir en nombre. Dans la foulée, le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Sammy Mahdi, a qualifié les faits d' »irrespectueux et inacceptable ».

Une patrouille avait déjà été sollicitée dans la matinée, mais la situation s’est dégradée. « C’est un conflit qui couve depuis un certain temps, entre des résidents afghans et palestiniens », explique un porte-parole de la police locale (Arro Ieper). « La présence policière a permis d’éviter une escalade. Cinq meneurs ont été interpellés et emmenés pour audition. Ils avaient des armes prohibées sur eux, des coups de poing américains notamment. » Un homme a été emmené en centre fermé et une famille a été envoyée dans une maison de retour Une fois le calme rétabli, la police a fouillé le centre de Fedasil à la recherche d’armes éventuelles. Les bus qui entraient dans le centre ont également été contrôlés. La police restera vigilante la nuit prochaine aux abords de l’édifice. « C’est totalement irrespectueux et inacceptable »‘, a commenté le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, Sammy Mahdi. « Fedasil (Agence pour l’accueil des demandeurs d’asile) prône la tolérance zéro pour ce genre de bagarre. Tout personne arrivant dans notre réseau d’accueil est priée de se comporter correctement. » Le secrétaire d’Etat espère que les protagonistes seront rapidement sanctionnés pour ces faits. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content