© iStock

Inondations: les lieux de camps mieux répertoriés pour faciliter l’intervention des secours

Le Vif

La commune et les pompiers de Rochefort ont travaillé, depuis les inondations du 14 juillet 2021, à une meilleure identification des lieux susceptibles d’accueillir des camps des différents mouvements de jeunesse. Cet état des lieux optimisé va permettre aux secours des interventions plus rapides, faciles et efficaces.

L’accessibilité des lieux de camps a premièrement été détaillée dans un document. « Pour chaque endroit, on sait si les chemins sont carrossables, si une ambulance peut s’y rendre ou s’il faut prévoir des moyens pompiers supplémentaires, par exemple », explique le porte-parole de la zone Dinaphi Patrice Liétart. 

Ceux qui se trouvent à proximité de cours d’eau tels que la Lesse, la Lhomme ou la Wamme feront par ailleurs désormais l’objet d’une surveillance prioritaire. « Il existe dix-sept lieux de camps à Rochefort, toutes configurations confondues (prairies, fermes, salles,…) et six d’entre elles sont concernées. Nous nous rendrons régulièrement sur place pour faire un état des lieux. En fonction de ce que nous constaterons et des prévisions météorologiques, cela nous permettra de prévenir les autorités et d’anticiper les problèmes ».

Les différents lieux de camps sont désormais par ailleurs cartographiés et identifiés par un panneau numéroté. « Avec ce numéro, on a les coordonnées du propriétaire, l’adresse du camp et une carte topographique pour aiguiller n’importe quel pompier qui devrait se rendre sur place. On doit encore améliorer cela avec des documents Google Map ».

Enfin, un point de rassemblement en cas d’évacuation a été défini.

« Si on avait eu ce nouveau plan de sécurité l’an dernier, dès le matin du 14 juillet, tous les camps auraient été évacués en matinée », dit encore le porte-parole de la zone Dinaphi. 

Ce jour-là, ce sont 1.300 scouts qui ont dû être évacués.

Partner Content