Il y a eu 1.000 demandes d’inscription de réfugiés ukrainiens à la Ville de Bruxelles

En quelques semaines, le Bureau des étrangers du service de la démographie de la Ville de Bruxelles a été saisi de 1.000 demandes d’inscriptions au Registre des étrangers de la part de réfugiés ukrainiens, a affirmé lundi l’échevin de la Population et de la Solidarité internationale, Ahmed El Ktibi (PS).

Interrogé par la conseillère communale de l’opposition Els Ampe (Open Vld) qui s’inquiétait du délai de délivrance de ce précieux sésame, l’échevin a expliqué que quelque 240 réfugiés ukrainiens avaient jusqu’ici été inscrits au Registre.

   A leur arrivée sur le territoire belge, les personnes en provenance d’Ukraine en possession d’une attestation de protection temporaire (APT) reçoivent, dans les jours qui suivent, un document baptisé « annexe 15 » dans le jargon administratif. Valable pour une durée de 45 jours, celui-ci permet à son détenteur d’accéder au marché du travail et à une aide financière. Ce document est délivré dans l’attente d’une attestation de résidence, laquelle est délivrée après enquête.

   Selon Ahmed El Ktibi, la priorité absolue du Bureau des étrangers de la Ville de Bruxelles a été donnée à la délivrance de l' »annexe 15″. Des renforts d’autres services ont été organisés. Une équipe de six personnes est actuellement entièrement affectée à ce processus d’inscription.

   Jusqu’à présent, 915 « annexes 15 » ont été délivrées et 240 inscriptions au Registre des étrangers ont été effectuées. D’après l’échevin, il faut compter à peu près un mois pour clôturer un dossier d’inscription au Registre.

Partner Content