« Il était possible d’avoir un meilleur accord »

(Belga) Le ministre-président flamand Jan Jambon, dont la formation politique, la N-VA, est dans l’opposition au fédéral, s’est montré critique, dimanche, à l’égard de l’accord intervenu au sein du gouvernement Vivaldi concernant la prolongation de deux réacteurs nucléaires.

Un meilleur accord eût été possible, a-t-il jugé, au cours de l’émission télévisée de la VRT « De Zevende dag ». M. Jambon a notamment dit ne pas comprendre pourquoi seules deux centrales resteront en activité et pourquoi la prolongation est limitée à dix ans. Pour lui, il s’agit du « minimum minimorum ». (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content