Hadja Lahbib est la nouvelle Ministre des Affaires étrangères. Elle remplace Sophie Wilmès qui a démissionné. © Belga Image

Hadja Lahbib, nouvelle ministre (surprise) des Affaires étrangères

Le Vif

Georges-Louis Bouchez a annoncé que Hadja Lahbib assurera le poste de ministre fédérale des Affaires étrangères afin de remplacer Sophie Wilmès, qui a démissionné pour raisons personnelles.

C’est ému que Georges-Louis Bouchez, président du MR à qui revenait la prérogative de présenter le nom de la remplaçante de Sophie Wilmès au poste de ministre des Affaires étrangères, a commencé la conférence de presse. « Mais malgré cette émotion, il est important de pouvoir garantir l’action politique du pays et de désigner rapidement le remplacement ». Il s’agit d’une nouvelle remplaçante – qui crée la surprise – avec un visage connu, moins des rangs du MR que de nombreux spectateurs et des médias: Hadja Lahbib.

Si Hadja Lahbib reprend l’entiereté des compétences attribuées à Sophie Wilmès (affaires étrangères, affaires européennes, commerce extérieur, préparation à la présidence de l’Union européenne, Beliris), c’est David Clarinval qui devient le Vice-Premier ministre libéral en plus de son portefeuille (PME, Classes moyennes, agriculture).

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

La président du MR a affirmé qu’Hadja Lahbib est son « premier et unique choix » malgré les rumeurs qui circulaient sur la nomination d’Alexia Bertrand, cheffe de file MR au parlement bruxellois. Selon Georges-Louis Bouchez, « Hadja incarne le parcours méritocratique » et d’ajouter plus tard : « de Boussu à la Rue des Petits Carmes (ndlr: siège des Affaires étrangères à Bruxelles), elle a révélé un chemin exemplaire. »

Née en 1970 à Boussu, commune du club des Francs Borains dont M. Bouchez est président, Madame Lahbib est d’origine algérienne et vit aujourd’hui à Bruxelles dans la commune de Schaerbeek. Elle a longtemps présenté le journal télévisé de la RTBF et a effectué plusieurs reportages à l’étranger. Depuis un an, elle travaillait à défendre la candidature de Bruxelles comme capitale culturelle européenne en 2030.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Si Hadja Lahbib est novice en politique, la nouvelle ministre connaît bien les dossiers internationaux par son métier de journaliste, selon le président libéral. « Elle n’a peut-être pas d’expérience politique mais elle a une meilleure connaissance que certains de ses prédécesseurs quand ils sont arrivés à ce poste ».

Hadja Lahbib, nouvelle ministre des Affaires étrangères, s’est elle aussi exprimée: « Il y a des coups de fil qui vous font entrer dans une autre dimension. Ces coups de fil arrivent généralement la nuit et là, c’est arrivé en journée ». Précisant que c’était une « discussion à bâtons rompus ». Elle a expliqué avoir été sous le choc et a décidé finalement de suivre la voie de l’audace: « J’aurai l’honneur d’être le visage de la Belgique à l’étranger ».

Cette désignation intervient à un moment où l’histoire européenne est bouleversée. « Quelqu’un a écrit que l’Histoire était de retour, peut-être conviendrait-il de dire que l’Histoire frappe à nos portes, et chacun y répond à sa manière », a-t-elle souligné. L’ancienne présentatrice du JT n’a pas encore voulu se prononcer sur les dossiers en cours mais a tout de même fait référence à la guerre en Ukraine. Elle devrait d’ailleurs réserver son premier déplacement, si les circonstances le permettent, à Kiev où la Belgique vient de rouvrir son ambassade.  Hadja Lahbib a rendu hommage à sa prédécesseure avec qui elle s’est longuement entretenue. « Mes conversations avec elle m’ont aidé à prendre ma décision », a-t-elle expliqué en insistant sur le lien de « sororité » qui s’était créé entre les deux femmes.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Et la nouvelle ministre de conclure: « J’y mettrai toute mon énergie, mes qualités et mes failles… En tant que femme, citoyenne, ni de gauche, ni de droite mais fondamentalement libre« .

Hadja Lahbib était par ailleurs chroniqueuse pour Le Vif depuis janvier 2021.

La nouvelle ministre des Affaires étrangères vient de prêter serment devant le Roi.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content