Une femme et ses enfants essayent d'entrer dans l'aéroport de Kaboul, le 16 août 2021. © Reuters

Guerre en Afghanistan: près de 20 ans de conflit en une ligne du temps

Olivia Lepropre
Olivia Lepropre Journaliste au Vif

Près de 20 ans après l’arrivée des Américains en Afghanistan, les talibans ont repris la main sur le pays. Retour sur les dates clés de 20 ans de conflit.

Le 11 septembre 2001, les images défilent en boucle sur les téléviseurs du monde entier: des terroristes affiliés à Al-Qaïda détournent quatre avions de ligne, dont deux vont s’écraser sur les tours du World Trade Center, un autre sur le Pentagone. Dans la soirée, le président Georges Bush, déclare « la guerre contre le terrorisme ».

Les attentats du 11 septembre 2001, qui a fait près de 3000 morts.
Les attentats du 11 septembre 2001, qui a fait près de 3000 morts.© Belga
Georges Bush, le 7 octobre 2001, lors du début de l'opération
Georges Bush, le 7 octobre 2001, lors du début de l’opération « Enduring Freedom ». Les Américains n’interviennent pas au départ en Afghanistan pour y rester longtemps.© Belga
13 novembre 2001 : des habitants de Kaboul font la fête et escortent des combattants de l'Alliance du Nord qui entrent dans la capitale afghane.
13 novembre 2001 : des habitants de Kaboul font la fête et escortent des combattants de l’Alliance du Nord qui entrent dans la capitale afghane.© Reuters
4 novembre 2001 : une Afghane portant une burqa traditionnelle marche sur le bord d'une route alors qu'un véhicule blindé de l'Alliance du Nord, transportant des combattants et le drapeau afghan, se dirige vers une nouvelle position dans la périphérie de Jabal us Seraj, à environ 60 km au nord de la capitale afghane Kaboul.
4 novembre 2001 : une Afghane portant une burqa traditionnelle marche sur le bord d’une route alors qu’un véhicule blindé de l’Alliance du Nord, transportant des combattants et le drapeau afghan, se dirige vers une nouvelle position dans la périphérie de Jabal us Seraj, à environ 60 km au nord de la capitale afghane Kaboul.© Reuters
Le 16 décembre 2001 : des combattants afghans anti-talibans observent plusieurs explosions dues à des bombardements américains dans les montagnes de Tora Bora.
Le 16 décembre 2001 : des combattants afghans anti-talibans observent plusieurs explosions dues à des bombardements américains dans les montagnes de Tora Bora.© Reuters

7 octobre 2001 : premiers bombardements des forces américaines et anglaises en Afghanistan, avec le lancement de l’opération « Enduring Freedom ». La mission se terminera officiellement le 28 décembre 2014.

Novembre 2001 : les Etats-Unis atteignent rapidement leur objectif, les batillons talibans s’effondrent les uns après les autres. Kaboul tombe à la mi-novembre. La fin du régime est généralement liée au 9 décembre 2001, lorsque le chef taliban Mullah Omar fuit la ville de Kandahar. Les troupes américaines parcourent la région de Tora Bora à la recherche de ben Laden.

Décembre 2001 : les Nations-Unis signent l’accord de Bonn. Son but: refonder politiquement et institutionnellement l’Afghanistan.

1e mai 2003 : Le secrétaire d’Etat à la Défense, Donald Rumsfeld déclare, à Kaboul, la fin des « combats majeurs » pour faire place aux « opérations de stabilisation et de reconstruction ». 8.000 soldats américains s’y trouvent encore. Les Etats-Unis concentre l’essentiel de l’effort militaire sur l’Irak.

Donald Rumsfeld.
Donald Rumsfeld.© Belga
14 juin 2014 : une Afghane brandit son doigt taché d'encre après avoir voté lors de l'élection présidentielle à Kaboul.
14 juin 2014 : une Afghane brandit son doigt taché d’encre après avoir voté lors de l’élection présidentielle à Kaboul.© Reuters

26 janvier 2004 : l’Afghanistan crée sa Constitution, basé sur un système présidentiel fort. La nouvelle constitution stipule notamment qu’hommes et femme ont les mêmes droits. Elle permettra les élections présidentielles d’octobre 2004. Hamid Karzai deviendra le premier président de cette nouvelle constitution. En 2004 toujours, l’attentat suicide devient une arme de guerre pour les talibans : leur nombre explose.

29 octobre 2004 : Oussama ben Laden diffuse un message enregistré sur vidéo sur la chaîne de télévision arabe Al Jazeera dans laquelle il assume la responsabilité des attentats du 11 septembre et annonce de futurs attentats.

17 février 2009 : Le président Barack Obama réengage les forces américaines en Afghanistan pour combattre la « résurgence » des talibans. Ils sont près de 100.000 en 2010.

1er mai 2011 : Le président Obama annonce que l’armée américaine et les agents de la CIA ont réussi à trouver et à tuer Oussama ben Laden. Deux ans plus tard, le 23 avril 2013, le fondateur des talibans, Mullah Omar meurt. Une mort qui sera tenue secrète pendant plus de deux ans.

13 février 2010 : le caporal Chris Sanderson, 24 ans, originaire de Flemington, New Jersey, crie en essayant de protéger un Afghan et son enfant après que des combattants talibans aient ouvert le feu dans la ville de Marjah, dans le district de Nad Ali, province de Helmand.
13 février 2010 : le caporal Chris Sanderson, 24 ans, originaire de Flemington, New Jersey, crie en essayant de protéger un Afghan et son enfant après que des combattants talibans aient ouvert le feu dans la ville de Marjah, dans le district de Nad Ali, province de Helmand.© Reuters
Mort de ben Laden, mai 2011.
Mort de ben Laden, mai 2011.© Reuters
28 mars 2010 : le président Barack Obama s'adresse aux soldats américains sur la base aérienne de Bagram, à Kaboul.
28 mars 2010 : le président Barack Obama s’adresse aux soldats américains sur la base aérienne de Bagram, à Kaboul.© Reuters

22 juin 2011 : Obama annonce le début du retrait des troupes en Afghanistan.

27 mai 2014 : Obama annonce un plan de retrait complet des troupes d’Afghanistan d’ici la fin de 2016.

4 septembre 2014 : L’OTAN publie une déclaration commune, désignant que les forces de sécurité afghanes « assumeront la pleine responsabilité de la sécurité » du pays d’ici la fin de l’année. La coalition internationale met fin à ses opérations en Afghanistan. Les années suivantes, l’Etat islamique prend de l’ampleur dans la région.

21 août 2017 : Le président Donald Trump met en garde contre un retrait « précipité » des troupes d’Afghanistan qui « créerait un vide ».

29 février 2020 : Les États-Unis et les talibans signent un « accord pour ramener la paix » en Afghanistan, à Doha, au Qatar. Les États-Unis et les alliés de l’OTAN acceptent de retirer toutes leurs troupes dans les 14 mois si les talibans coupent les liens avec les groupes terroristes, notamment. Deux ans plus tôt, Donald Trump a rompu un tabou en lançant l’idée d’une négociation directe entre les Etats-Unis et les talibans.

Le 14 avril 2021 : Le président Joe Biden annonce que le retrait total des troupes d’Afghanistan sera terminé d’ici le 11 septembre.

1er mai : les États-Unis commencent le retrait définitif de leurs troupes d’Afghanistan.

Le 29 février 2020 : les États-Unis et les talibans signent un
Le 29 février 2020 : les États-Unis et les talibans signent un « accord pour ramener la paix » en Afghanistan, à Doha, au Qatar. Un accord qualifié par le président afghan, Ashraf Ghani, comme un accord de retrait et pas un accord de paix.© Reuters
Le 6 juillet 2021 : les États-Unis évacuent l'aérodrome de Bagram, la plus grande installation militaire du pays depuis l'invasion de 2001.
Le 6 juillet 2021 : les États-Unis évacuent l’aérodrome de Bagram, la plus grande installation militaire du pays depuis l’invasion de 2001.© Reuters
21 octobre 2020 : des Afghans attendent de collecter les jetons nécessaires pour demander le visa pour le Pakistan, à Jalalabad.
21 octobre 2020 : des Afghans attendent de collecter les jetons nécessaires pour demander le visa pour le Pakistan, à Jalalabad.© Reuters

6 août : les capitales provinciales commencent à tomber aux mains des talibans.

13 août : la deuxième ville du pays, Kandahar, un centre culturel et le site de fondation des talibans, tombe aux mains des talibans.

15 août : Kaboul, la capitale nationale, tombe aux mains des talibans. Le président afghan fuit le pays, le gouvernement s’effondre. L’ambassade des États-Unis à Kaboul est évacuée.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content