© Belga

Grève mondiale pour le climat: près de 2.000 manifestants ont marché dans Bruxelles (photos)

Le Vif

Au moins 1.700 personnes, selon l’estimation de la police de Bruxelles-Ixelles, ont marché vendredi après-midi à Bruxelles, depuis la place de l’Albertine jusqu’à la gare du midi, dans le cadre de la grève mondiale pour le climat, lancée par le mouvement international Fridays For Future sous la devise « #PeopleNotProfit » (« Les gens, pas le profit »).

La mobilisation des jeunes était comme toujours haute en couleur. Percussions, slogans chantés de concert comme « Qu’est qu’on veut ? La justice climatique ! Quand est-ce qu’on la veut ? Maintenant ! » et de multiples pancartes ont animé le cortège.

Grève mondiale pour le climat: près de 2.000 manifestants ont marché dans Bruxelles (photos)
© Belga

Cette marche a été organisée en Belgique sous l’impulsion du mouvement Youth For Climate. Ce dernier a tenu à donner la parole à des personnes ayant quitté leur pays en raison de changements environnementaux, qui ont été identifiées via la campagne « In My Name », portée par la coordination des sans-papiers de Belgique pour appeler à une régularisation. « Des personnes sont déjà affectées aujourd’hui par les conséquences du réchauffement climatique, ce n’est pas qu’une question qui se posera pour les générations futures », a souligné Adélaïde Charlier, co-fondatrice de Youth For Climate. « Selon le dernier rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), environ 3,5 milliards de personnes se trouvent dans des zones de danger à cause du dérèglement climatique. C‘est une personne sur deux sur la planète et pourtant cela n’a pas l’air d’être une priorité. C’est perturbant pour nous de voir que les messages alarmants des experts ne semblent pas entendus. On ne veut pas attendre la prochaine crise, qu’il y ait par exemple à nouveau des inondations, pour parler du climat… », a-t-elle ajouté.

Grève mondiale pour le climat: près de 2.000 manifestants ont marché dans Bruxelles (photos)
© Belga

Des exilés ukrainiens, parmi lesquels la militante de 16 ans Arina Bilai, et des jeunes venus de Pologne et de Hongrie ont pris la parole en fin de marche pour pointer la dépendance de l’Europe aux énergies fossiles ainsi que leur rôle dans les relations avec la Russie et la guerre actuelle. Ils ont défendu avec Youth For Climate que toutes les crises actuelles – sanitaire, géopolitique et climatique – sont liées.

Grève mondiale pour le climat: près de 2.000 manifestants ont marché dans Bruxelles (photos)
© Belga

Partner Content