Carlo Di Antonio, des ambassadeurs de Wallonie plus propre et Benoit Bastien.

Grand nettoyage de printemps: 500 tonnes de déchets sauvages ramassés en Wallonie

Lors de la cinquième édition du Grand Nettoyage de Printemps, qui s’est déroulé du 29 au 31 mars dans toute la Wallonie, près de 500 tonnes de déchets sauvages ont été ramassés par les 162.647 bénévoles aux bords de route, dans les parcs et sur les places publiques, indique dimanche le cabinet du ministre wallon de l’Environnement Carlo Di Antonio.

« En moyenne, chaque participant a ramassé près de trois kilos de déchets », précise M. Di Antonio.

Les 499 tonnes de déchets collectés représentent 85.954 sacs. 40% de ceux-ci sont composés de PMC. 60% des sacs étaient quant à eux remplis de déchets divers (hors verres, déchets dangereux/spéciaux et encombrants recensés par ailleurs).

Un tiers des déchets rencontrés est une canette ou une bouteille en plastique, et « appartient donc à ce flux de déchets pourtant collecté sélectivement et efficacement de porte en porte dans toute la Wallonie », souligne le communiqué. Une donnée qui conforte le ministre dans son projet de prime de retour sur les canettes actuellement mené dans 21 villes-pilotes en Wallonie.

En parallèle, les agents du SPW Mobilité et Infrastructures (643 agents) et leurs sous-traitants (1.398 participants issus du secteur privé), ont, eux aussi, participé à l’opération. En cinq jours, les agents ont traité 146 dépôts clandestins, remplacés 367 poubelles fixes, brossé et nettoyé 4.615 kilomètres de voiries.

L’an passé, quelque 111.000 volontaires avaient participé à l’opération au cours de laquelle 365 tonnes de déchets sauvages avaient été collectées.

Partner Content