© Belga

Formateur: le CD&V veut le sp.a dans le gouvernement fédéral

Le CD&V ne met pas son veto à la participation du sp.a au prochain gouvernement fédéral. « Au contraire, nous sommes favorables à de grandes réformes dans les pensions et la sécurité sociale. Il serait dès lors mieux d’avoir, à côté de la N-VA et de l’Open Vld, également le sp.a », estime le député CD&V Hendrik Bogaert mardi dans le quotidien « De Tijd ».

La N-VA plaide depuis des semaines pour la formation d’un gouvernement sans les socialistes flamands, au profit d’une coalition de la droite flamande regroupant la N-VA, le CD&V et l’Open Vld.

M. Bogaert n’a toutefois pas souhaité s’exprimer sur d’autres choix de partenaires, comme le MR -et donc le FDF-, « car ce n’est pas le moment de poser des exclusives », a-t-il ajouté.

« Je n’exprime aucun veto et je ne veux exprimer aucune préférence », a renchéri M. Bogaert mardi matin sur les ondes de la radio publique flamande.

Celui-ci s’est par ailleurs étonné que la N-VA pose son veto envers le sp.a, « mais pas envers le FDF ». Selon le député flamand, le PS sera « plus disposé à des réformes » si son parti frère est également intégré à la future coalition, car le sp.a ne représentera alors plus l’opposition de gauche qu’il constitue aujourd’hui pour le PS.

« De cette manière, on pourra éviter que le PS se laisse mettre sous pression par le sp.a, comme ce fut souvent le cas ces dernières années ».

Levif.be avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content