.

Flandre : les francophones perdent leur unique député

Michelle Lamensch Journaliste

7% en 2009, 5,01% en 2014 et 4,1%, en 2019. La liste Union des francophones (UF), menée par Nicolas Kuczynski (MR), en Brabant flamand, n’a pas réussi à sauver l’unique siège francophone au Vlaams parlement, détenu jusque là par Christian Van Eyken (UF-Défi).

Ce dernier n’avait cessé de perdre des voix (10.460 en 2009 et 7.658 en 2014). Avec 4.937 voix, Nicolas Kuczynski n’est pas élu. Symbolique, la présence d’un député francophone dans l’assemblée nordiste était, avant tout, un « lanceur d’alerte » sur la politique flamande en périphérie bruxelloise. L’UF accuse Ecolo d’avoir fait liste commune avec Groen (2.945 voix pour Robert De Lille), entraînant ainsi, dit-elle, l’éparpillement des voix francophones. Ecolo réplique qu’il y avait suffisamment de francophones en Brabant flamand pour élire deux députés UF. A noter, en tous cas, la vague verte enregistrée également dans le canton de Rhode-Saint-Genèse, regroupant les six communes à facilités, où Groen progresse de 7,38% et l’UF perd 3,97%.

Partner Content