Céline Tellier, ministre wallonne de l'Environnement.

Finalement pas d’accord au sein du gouvernement wallon pour interdire les limiteurs d’eau

Il y a un an, la ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier (Ecolo) s’était prononcée en faveur d’une interdiction structurelle des limiteurs d’eau. Un an plus tard, il n’y a pas d’accord au sein du gouvernement sur le sujet, a-t-elle indiqué mardi en commission du parlement wallon.

« Les auditions qui avaient été organisées au sein de l’assemblée m’avaient convaincue de la nécessité d’une interdiction structurelle de ce système. En juillet, un texte a été examiné en première lecture au gouvernement mais il n’y a pas eu d’accord. Il n’a donc pas été possible de prolonger l’interdiction – décidée en avril 2020 dans le cadre de la crise sanitaire, ndlr – au-delà du 31 octobre », a précisé Céline Tellier alors qu’elle était interrogée par le député Jori Dupont (PTB). « La lutte contre la précarité hydrique reste une de mes priorités. On travaille d’ailleurs sur d’autres pistes« , a-t-elle ajouté.

« Alors que Bruxelles légifère pour interdire les coupures d’eau, la ministre Tellier nous annonce ce mardi que sa promesse tombe à l’eau », a de son côté regretté Jori Dupont. « Qui a bloqué au gouvernement? Les propos du chef de groupe du MR, Jean-Paul Wahl, en commission, étaient assez explicites quant à son opposition. En attendant, les limiteurs d’eau peuvent être à nouveau posés par les distributeurs et l’ensemble du travail effectué sur le sujet est jeté aux oubliettes« , a-t-il poursuivi.

Dans ce contexte, le PTB va déposer la proposition de décret portant sur une interdiction des coupures et des limiteurs d’eau en Wallonie, qu’il avait préparée l’année passée avant de la ranger dans un tiroir à la suite de l’engagement de la ministre.

Partner Content