© iStock

Epidémie de grippe, retour du rhume… Et pourtant, la pandémie n’a pas affaibli notre système immunitaire

Stagiaire Le Vif

Le passage en code jaune début mars a signé la levée des restrictions sanitaires, mais aussi le retour des infections respiratoires. Après deux années de pandémie, le système immunitaire est-il affaibli ? Non, estime Sophie Lucas, immunologue, professeure et présidente de l’Institut de Duve de l’UCLouvain.

Début mars, le passage au code jaune sur la baromètre corona a signé la levée des mesures sanitaires mais aussi le retour des rhumes, des bronchites ou encore des angines. Depuis les vacances de Carnaval, les cas de grippes ont explosé. « Nous sommes confrontés à une résurgence des infections respiratoires aiguës », constate Audrey Bonnelance, médecin généraliste à Bruxelles. « Et énormément de patients me disent ne plus avoir été malades comme cela depuis longtemps », poursuit-elle. Si les experts pointent du doigt le relâchement des gestes barrières, bon nombre de Belges ont le sentiment d’être en moins bonne santé qu’avant la crise du coronavirus.

Après deux années de pandémie et de restrictions sanitaires, les défenses immunitaires sont-elles plus faibles qu’auparavant ? « Notre système immunitaire n’a pas été affaibli par la crise sanitaire », affirme Sophie Lucas, professeure à l’UCLouvain et présidente de l’Institut de Duve. « C’est seulement une impression. » L’immunologue explique que si pendant la pandémie la population a été moins exposée à des pathogènes, les réponses immunitaires sont les mêmes qu’avant la crise sanitaire.

L’épidémie actuelle de grippe n’est donc pas due à une défaillance du système immunitaire, mais à un simple « retard de l’épidémie », ajoute-t-elle. Si cette hausse des cas de grippe est lié à la fin de l’obligation du port du masque, la généraliste Audrey Bonnelance remarque aussi que, au fil des ans, l’épidémie grippale surgit de plus en plus tard dans l’année.

« Le système immunitaire se met en branle essentiellement pour éliminer les infections contractées et permettre au corps de ne pas être infecté à nouveau par le même virus ou pathogène dans les jours qui suivent », précise Sophie Lucas. Mais les symptômes d’une infection, tels que la fièvre ou l’inflammation, sont la preuve que l’immunité du corps fonctionne.

Comment renforcer nos défenses immunitaires ? « Bien manger, bien dormir et bien bouger », répète Audrey Bonnelance à ses patients. « Avoir une vie saine est le meilleur moyen d’avoir un système immunitaire actif et efficace », résume Sophie Lucas. Mis à part les personnes souffrant de maladies immunodéficientes, la population dispose en général d’un bon système immunitaire, conclut la spécialiste.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content