Énergie: Pression sur l’Europe, notamment pour mobiliser les surprofits des fournisseurs

(Belga) Le gouvernement fédéral continuera de « faire pression sur l’Europe afin d’élaborer une approche structurelle de la hausse des prix de l’énergie », est-il ressorti mardi d’une conférence de presse.

« Le prix actuel ne reflète pas la réalité en pratique », a jugé la ministre de l’Énergie Tinne Van der Straeten, voyant, à l’instar du Premier ministre Alexander De Croo, une réaction irrationnelle des marchés. Lors du sommet européen informel de Versailles de la semaine dernière, la Commission européenne s’est vu confier, notamment sous l’égide de la Belgique, la mission d’élaborer d’ici la fin du mois un plan permettant d’assurer l’approvisionnement et l’accessibilité de l’énergie à un prix abordable l’hiver prochain, en tenant compte de la rupture avec les marchés énergétiques russes. La Commission européenne est en outre chargée, d’ici le Conseil européen de la semaine prochaine (24-25 mars), de formuler des propositions concrètes pour faire baisser dès aujourd’hui les prix de l’énergie pour les ménages et les entreprises. Selon Alexander De Croo, la mobilisation des surprofits des entreprises du secteur énergétique et la mise en place d’un prix plafond doivent être sur la table. « Les solutions structurelles ne peuvent se prendre qu’au niveau européen, comme ce fut le cas avec les vaccins », a conclu Alexander De Croo. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content