© Gaetan Nerincx

Elio Di Rupo se pose en homme d’Etat

Le président du PS, Elio Di Rupo, a commenté lundi en Bureau de parti les résultats des élections qui ont, a-t-il souligné, consacré la famille socialiste et amené à la victoire la N-VA au nord du pays. M. Di Rupo a jugé prématurée la question du choix du Premier ministre, un poste qui tombe traditionnellement dans l’escarcelle de la plus grande famille politique.

Recevant la presse en français et en néerlandais, il n’a cependant pas manqué de rappeler la « responsabilité » des leaders politiques qu’il a appelés à oeuvrer à la « stabilité » du pays.

Le président du PS a dit « respecter la personnalité politique » de son homologue de la NV-A, Bart De Wever, avec qui il a eu un contact lundi matin. Soulignant combien les « programmes » et les « objectifs » des deux partis étaient divergents, M. Di Rupo a indiqué que le « vote différencié » qui s’est exprimé dimanche au nord et au sud du pays « ne conduit pas nécessairement à l’affrontement ». Chaque communauté du pays doit entendre le signal que lui a envoyé l’autre communauté, a répété lundi le président du pays, appelant à une réforme institutionnelle équilibrée.

Le président du PS devait être reçu par le roi Albert II à 16h30. M. De Wever a été reçu au Palais quelques instants auparavant.

Levif.be avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content