Edito

Anne-Sophie Bailly

EDITO | Hâtons-nous lentement, prenons le temps de lire

Anne-Sophie Bailly Rédactrice en chef

Alors que l’urgence est omniprésente – qu’il s’agisse de soutenir l’Ukraine en guerre ou de faire face à une inflation galopante – , Le Vif vous propose de prendre un peu de temps pour prendre un peu de recul et vous invite dans son deuxième mook. Au menu reportages, interviews, coulisses… Bonne lecture.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

A la fin de l’année dernière, Le Vif publiait son premier mook et proposait, après des mois passés à gérer l’urgence sanitaire ou celle imposée par les inondations qui ont ravagé la Wallonie, de prendre un peu de hauteur pour dézoomer.

Six mois plus tard, même constat. Des mesures d’urgence ont dû être prises. A l’échelon belge, pour soutenir les ménages et les entreprises confrontés à une inflation galopante et une explosion de leur facture énergétique. Au niveau international, pour venir en aider à l’Ukraine après l’invasion militaire russe. Une actualité dense, prenante et concernante, qui se conjugue en permanence entre immédiateté et temps long. Comment permettre à chacun de payer ses factures de gaz, de mazout, d’électricité chaque mois tout en garantissant l’approvisionnement énergétique de l’hiver prochain? Quelle énergie privilégier aujourd’hui en gardant à l’esprit les enjeux du réchauffement climatique? Comment gérer l’urgence de l’accueil de ces milliers de réfugiés ukrainiens et réussir leur intégration? Quelles sanctions prendre maintenant envers le régime russe et quel futur européen construire?

Avec ce mook, Le Vif vous offre un espace dans lequel vous poser pour prendre du recul. Pour étudier, approfondir, contempler. Réfléchir et vous détendre.

Le Vif se met au diapason. De l’actualité quotidienne (sur levif.be) et, chaque semaine, des contenus mêlant analyses et reportages pour décrypter les grands enjeux politiques, sociétaux et internationaux auxquels nous sommes confrontés. Et puis, ponctuellement, Le Vif offre un espace dans lequel se poser et du temps pour prendre du recul. Pour étudier, approfondir, contempler. Réfléchir et se détendre. Un moment propice pour:

– se glisser dans la minuscule valise d’Alexander De Croo, découvrir les coulisses d’un sommet historique de l’Otan (et y apprendre comment le Premier ministre albanais a voulu faire de son alter ego belge un homme riche) ;

– comprendre comment la journée des bourgmestres dépasse les 24 heures (et pourquoi ils sont des MacGyver communaux) ;

– converser avec Ilham Kadri, la CEO de Solvay (et découvrir pourquoi elle se moque de son statut de «role model», même si…) ;

– plonger dans l’enfer des ouvriers du Mondial au Qatar (et le dénoncer) ;

– frissonner d’angoisse avec Franck Thilliez et Bernard Minier (et connaître les ressorts de ces nouveaux maîtres du polar) ;

– partir à la rencontre des véritables héros de la guerre en Ukraine (et admirer leur courage) ;

– se demander: «Et si le luxe ultime était la vie sans écrans?» (et feuilleter tranquillement ce magazine) ;

– questionner la machine: «Dites Docteur, qu’est-ce que j’ai?» (et faire confiance à son diagnostic? ) ;

– explorer la montagne à travers quelques romans emblématiques (et les relire) ;

– etc.

Accordez-vous ce temps. Il est nécessaire. Festina lente.

Bonne lecture.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content