© Getty

Durée de validité, désactivation, prochain abandon: tout ce qu’il faut savoir sur le CST

Le Vif

Annonce de leur désactivation anticipée puis marche-arrière, possible abandon après le 4 mars… De nombreuses déclarations, ces derniers jours, ont pu susciter une certaine incompréhension concernant les CST et les règles toujours en vigueur. Validité, désactivation, prochain abandon : le Vif fait (clairement) le point.

Ce 1er mars, 360 000 Wallons et Bruxellois n’étant pas passés pour une troisième fois sous l’aiguille auraient dû constater la désactivation de leur CST (Covid Safe Ticket). Fausse alerte. Le texte législatif, nécessaire à un tel changement, n’était pas prêt…

Mais cette annonce a sans doute rendu encore plus confuse la compréhension des règles en vigueur. Désactivé ou non ? Quelle durée de validité ? Quid de son prochain abandon ? Le Vif fait le point.

1. Quelle est la validité du CST ?

La question peut paraître simple, mais la réponse l’est apparemment beaucoup moins. Les porte-paroles contactés (des ministres ou des organismes responsables) n’ont d’ailleurs pas pu livrer une réponse immédiatement… Mais, renseignements pris, l’Aviq confirme que la durée du CST est de neuf mois, pour celles et ceux qui n’ont pas (encore) reçu de troisième dose.

« Raboter » la validité du CST à six mois, comme cela circule parfois, ou à 5 mois, n’est donc plus d’actualité. La validité reste de 9 mois.

La validité du CST pour les personnes qui ont déjà reçu trois doses n’est pas déterminée.

2. Quand les CST seront-ils désactivés ?

Le Covid Safe Ticket de toute une série de Belges a déjà été désactivé. Il s’agit de ceux qui ont reçu leur deuxième dose avant le 1er juillet. En effet, la durée de validité étant de neuf mois, le CST est désactivé dès 9 mois + 1 jour.

Celles et ceux qui sont passés sous l’aiguille après le 1er juillet doivent donc prendre pour référence la date de leur deuxième injection et y ajouter neuf mois pour savoir quand leur pass deviendra inutilisable.

A noter qu’il est possible de conserver un CST valide même sans 3ème dose: il faut alors pouvoir prouver un certificat de rétablissement (en cas d’infection récente) ou apporter la preuve d’un test négatif.

Les Belges qui ont reçu leur troisième dose, par contre, continueront à pouvoir utiliser leur code QR. Une petite étape technique est toutefois nécessaire : le CST ne se met pas à jour automatiquement, il faut rechercher le nouveau certificat de vaccination dans l’application (onglet « recherche de nouveaux certificats »).

3. Le CST bientôt obsolète ? Oui… et non

Le prochain Codeco, qui est annoncé le 4 mars prochain, devrait – sauf surprise – passer du code orange au code jaune. Ce qui entraînerait la levée de toutes les mesures sanitaires en vigueur, à commencer par le port du masque et le CST.

Le Covid Safe Ticket ne serait donc plus nécessaire pour aller au restaurant, dans les lieux culturels et de loisirs, etc. Du moins en Belgique.

Car certains pays continuent à exiger un pass sanitaire, sur place ou pour entrer sur leur territoire. C’est par exemple le cas de la France.

Partner Content