© ARNAUD EVERAERTS

Du neuf dans les galeries Saint-Hubert

Guy Gilsoul Journaliste

Tous les soirs entre le 28 avril et le 3 mai, les galeries Saint-Hubert, situées à deux pas de la Grand-Place de Bruxelles, accueilleront les passants aux sons de la ItaliqueRhapsodie hongroise n°2/Italique de Franz Liszt alors que l’espace tout entier sera métamorphosé par un nouvel éclairage.

Grâce à la technologie LED, les détails architecturaux et les statues allégoriques surprendront le visiteur comme jamais. Point d’orgue d’une minutieuse restauration qui débuta en 1997, cette inauguration fête aussi les 170 ans de la galerie et ceux de la célébrissime composition pour piano du musicien hongrois. En 1847, sous la direction de Jean-Pierre Cluysenaar, jeune architecte de 36 ans, 750 ouvriers auront construit, en quinze mois, le plus grand passage couvert d’Europe de l’époque (40 000 m2). Mis à part la disparition d’un marché aux fleurs, on retrouve dans ce microcosme urbain, comme au XIXe siècle, de l’habitat, des lieux de spectacles, des magasins ou encore des cafés et restaurants.

G. G.

Partner Content