Carte blanche

Carte blanche

Cercle de Wallonie et jets privés: double peine et mea culpa (carte blanche)

La direction du Cercle de Wallonie répond à la carte blanche intitulée « Le Cercle de Wallonie promeut le ‘monde discret des jets privés‘ ».

Merci aux signataires de cette « carte blanche » d’avoir attiré le regard du public sur les activités du Cercle de Wallonie. Mais nous aurions aimé qu’ils nous contactent avant de la publier. La raison ? Les mêmes signataires auraient appris que nous avions déjà supprimé depuis deux semaines l’événement en question. Était-il maladroit de programmer ce genre de thème en cette période? Bien entendu, et nous reconnaissons sans aucun souci notre maladresse.

Avions-nous une excuse ? Oui, faible sans doute aux yeux des plus radicaux et du tribunal médiatique, mais nous avions programmé cet événement (un parmi 150 par an) au mois de mai dernier, à un moment où la thématique des jets privés n’était pas au-devant de l’actualité. Et même si la plupart de ces jets privés sont utilisés aussi dans un cadre sanitaire (rapatriement, transport d’organes, etc), nous n’allons pas épiloguer sur le sujet et nous reconnaissons notre maladresse.

Pour autant, nous incitons les auteurs de cette carte blanche à soutenir également le Cercle de Wallonie dont le site à Namur a été vandalisé durant la nuit du 19 au 20 septembre par 7 personnes cagoulées. Nous sommes certains que les auteurs de cette « carte blanche » réprouvent cette démarche violente. Mais svp, ne manifestez pas votre réprobation via une autre carte blanche, un simple email de soutien à notre secrétariat fera largement notre bonheur.

Par la direction du Cercle de Wallonie

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content