Les hedge funds sont axés sur le rendement absolu. Jusqu'à ce qu'un grain de sable perturbe tout, comme lors de l'affaire Gamestop qui a causé des pertes colossales pour certains fonds.

Dossier spécial placements: les avantages et les risques des hedge funds

Les placements alternatifs peuvent offrir des rendements intéressants. Ils présentent néanmoins quelques dangers. Comment, dès lors, investir son argent dans ces produits sans mettre son patrimoine en péril? Points forts et risques pour les hedge funds.

Il est difficile de parler simplement des hedge funds, car ils sont particulièrement techniques et peuvent prendre des formes très variées. Ces fonds sont soumis à moins de régulations et se caractérisent principalement par un aspect très spéculatif, une large gamme de produits (notamment dérivés) et des stratégies disruptives visant à atteindre une performance absolue, peu importe les tendances du marché. Lesstratégies des hedge funds sont habituellement supervisées par des gestionnaires spécialisés, dont certains prennent des risques plus élevés que d’autres. Il faut également savoir que ces fonds alternatifs ne sont généralement pas accessibles au grand public mais réservés à des investisseurs institutionnels ou disposant d’une certaine « surface » financière puisque les investissements débutent le plus souvent àplusieurs centaines de milliers d’euros.

Les avantages

Les hedge funds étant souvent axés sur le rendement absolu, ils attirent des investisseurs qui ne souhaitent pas supporter les fluctuations à court terme de leur capital. En effet, les stratégies de ces fonds permettent, en théorie, de moins dépendre des conditions du marché et de dégager des profits indépendamment des hausses ou des baisses de celui-ci. Pour cette raison notamment, les hedge funds sont généralement considérés comme un bon outil de diversification d’un portefeuille de placements, voire une protection dans un contexte de marché en baisse. Enfin, ils ont aussi comme avantage de promettre des rendements (largement) supérieurs à la moyenne.

Les hedges funds sont difficiles à comprendre et impliquent des risques que souvent les investisseurs finaux ne comprennent pas.u0022

Ju0026#xE9;ru0026#xF4;me van der Bruggen, head of investments chez Degroof Petercam

Les risques

Les principaux inconvénients et limites des hedge funds sont liés à leur technicité, leur liquidité et leurs risques. Les gestionnaires de ces fonds prennent des paris sur les directions de certains marchés, peuvent avoir recours à des effets de levier nécessitant de l’emprunt ou encore pratiquer des ventes à découvert. Comme le souligne Jérôme van der Bruggen, head of investments chez Degroof Petercam, « ces techniques difficiles à comprendre impliquent des risques que, souvent, les investisseurs finaux ne comprennent pas ou ne souhaitent pas prendre ». La compréhension est d’autant plus compliquée que les hedge funds manquent généralement de transparence. Mieux vaut donc se tourner vers un gestionnaire aguerri en qui l’on a confiance. Toutefois, « aucun d’eux n’est infaillible à 100%, note Michel Ernst (CBC). On a aussi vu que les stratégies des hedge funds pouvaient être contrecarrées par des grains de sable ou événements inattendus, comme lorsque des millions de petits investisseurs américains se sont rués sur des actions pour lesquelles ces fonds avaient pariés à la baisse. » Ce fut, par exemple, le cas avec Gamestop, une entreprise spécialisée dans la distribution de jeux vidéo et de matériel électronique, dont la hausse a causé des pertes colossales pour certains fonds.

Enfin, il faut savoir que ces fonds alternatifs présentent moins de liquidité: « Elle n’est généralement pas journalière, plutôt hebdomadaire ou plus souvent mensuelle », précise Jérôme van der Bruggen.

Partner Content