© Lies Willaert

« Di Rupo n’a pas été en mesure de défendre pleinement son bilan en Flandre »

Le Vif

L’ancien ministre CD&V Etienne Schouppe a confirmé dimanche entre les lignes que le CD&V pourrait être amené à revendiquer le poste de Premier ministre dans l’hypothèse où la N-VA ne participerait pas au gouvernement fédéral.

Au cours de l’émission « Mise au Point » (La Une-RTBF), Etienne Schouppe a indiqué qu’il n’y aurait « pas d’exclusive » à l’égard d’une éventuelle reconduction d’Elio Di Rupo à la tête du gouvernement fédéral, option qui n’est pas retenue à ce jour, l’informateur Bart De Wever devant faire rapport au roi mardi.

« Mais soyons tout de même clairs. Le bilan du gouvernement Di Rupo n’a pas été présenté à la population flamande par un (Premier ministre) flamand. Autrement, l’appréciation par la population flamande eut sans doute été meilleure », a indiqué l’ancien chef de file CD&V. Elio Di Rupo « n’a pas été en mesure de bien faire comprendre toutes les mesures prises », a-t-il insisté.

L’ex-chef de file socialiste Philippe Moureaux s’est dit quelque peu « étonné » par ce constat, le CD&V portant selon lui une responsabilité pour avoir trop tardé à défendre le bilan du gouvernement fédéral en Flandre en raison de son hésitation à vouloir combattre la N-VA qui était son partenaire au gouvernement flamand.

Partner Content