DG14 – Lutgen « profondément interpellé et attristé »

(Belga) Le président du cdH Benoît Lutgen a dit sa déception vendredi à l’égard de la nouvelle majorité en Communauté germanophone, emmenée par le régionaliste du parti ProDG Oliver Paasch à l’exclusion, une nouvelle fois, du parti social-chrétien CSP, pourtant le plus populaire.

« Ce qui se passe m’interpelle profondément et m’attriste », a indiqué vendredi Benoît Lutgen, regrettant de voir le futur gouvernement communautaire dirigé par une « formation qui se dit indépendantiste, ou en tout cas autonomiste ». Le cdH avait mis en garde face à la constitution d’une telle majorité, une prise de position qui n’avait pas plu à l’ancien ministre-président Karl-Heinz Lambertz. Ce dernier avait regretté l’immixtion du cdH dans la vie politique germanophone. L’actuel ministre-président Oliver Paasch a également dénoncé cette intrusion. S’il reconnaît le droit de la Communauté germanophone de s’organiser comme toute autre entité politique, Benoît Lutgen a rappelé vendredi qu’il bénéficiait lui du droit de « s’exprimer », ce qui n’enlève rien au respect dû à l’ensemble des germanophones du pays. La coalition germanophone composée du ProDG, des socialistes SP et des libéraux PFF a été reconduite jeudi soir. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content