Des dégradations en marge de la manifestation du 1er mai à Bruxelles

Des dégradations, de voitures et de magasins notamment, ont été commises dimanche à Bruxelles en marge d’une manifestation à l’occasion de la fête du travail, a indiqué la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles.

Des manifestants se sont rendus depuis Saint-Gilles vers le centre de Bruxelles, via les rues Haute et Duquesnoy, vers la place de l’Albertine où l’action a pris fin. Certaines personnes ont toutefois profité de la manifestation pour écrire des graffitis sur des voitures ou des vitrines de magasins, ou pour briser les vitres de certains véhicules.

Des inscriptions telles que « trop cher » ou le slogan anti-police « ACAB » pour « All Cops Are Bastards » ont ainsi été écrites sur des voitures.

Des arrêts de bus ont aussi été endommagés.

La police parle de plusieurs incidents sans pouvoir dire le nombre exact. « Une équipe va faire le tour du parcours et noter tous les dégâts encourus. Nous regrettons profondément » que de tels actes aient été posés, a déploré la porte-parole de la police de Bruxelles-Capitale/Ixelles, Ilse Van de Keere.

Marion QuantinLa police a par ailleurs procédé à l’arrestation d’une personne après la manifestation, indique-t-elle en fin de journée. Elle doit encore être entendue.

Selon les forces de l’ordre, 500 personnes environ ont pris part à cette manifestation. Les organisateurs parlent, eux, de 600 à 700 manifestants.

Partner Content