. © Belga

Des centres de testing en Belgique: ce que l’on sait

Le Comité de concertation a pris des mesures pour réduire la pression sur le secteur des soins de santé.

Les médecins généralistes sont débordés par le testing malgré l’ouverture d’une plateforme en ligne pour obtenir un code de testing. « Nous voulons aider les hôpitaux, le personnel soignant, les généralistes qui ont lancé un cri d’alerte à juste titre » a insisté le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke.

Le Comité de concertation a décidé de prendre de nouvelles mesures pour ne pas devoir faire appel à son généraliste quand on a besoin de se faire tester. Pour cela, il a décidé d’ouvrir des centres de testing pour soulager les médecins en première ligne. Chaque citoyen peut s’y rendre librement pour se faire tester et avec les Communautés et les Régions on va regarder comment on peut organiser cela de façon efficace. « Nous voulons pouvoir encore réfléchir à la stratégie de testing pour maintenir en fonctionnement notre capacité de tracing et permettre aux généralistes de travailler. »

Tracing

Dès le 2 décembre, si vous avez été contaminé et que vous savez avec qui vous êtes rentré en contact, vous allez pouvoir dire quels ont été ces contacts, il ne faudra plus attendre un coup de fil des centres de tracing.

Lire aussi: toutes les mesures prises par le Comité de concertation de ce vendredi

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content