Dépassement du seuil d’information pour les particules fines en Flandre

(Belga) Au cours des dernières 24 heures, les concentrations moyennes de particules fines PM2,5 et PM10 ont dépassé les seuils d’information en Flandre, indique la Cellule interrégionale de l’Environnement (Celine) lundi. En Wallonie et à Bruxelles, les mesures indiquent des concentrations élevées, mais sans dépassement de seuil.

Pour les particules dont le diamètre est inférieur à 10 micromètres (PM10), une concentration de 56 microgrammes par mètre cube d’air (µg/m³) a été observée en Flandre à 09h00, sur les dernières 24 heures. Pour les PM2,5, cette valeur est de 44µg/m³. Le seuil d’information est fixé, dans les trois Régions, à respectivement 50µg/m³ et 35µg/m³. Ces niveaux de concentration s’expliquent par une accumulation due à une météo et des conditions de dispersion défavorables, avec des vents faibles, combinées aux émissions plus élevées à cette période de l’année en raison des activités agricoles. « Ces épisodes de « smog printanier » se produisent fréquemment à cette période de l’année », précise Celine. Les conditions météorologiques resteront défavorables pendant plusieurs jours, avertit la Cellule. Etant donné que les concentrations moyennes devraient rester au-dessus des seuils d’information pendant plus de 24 heures, la phase d’information est activée en Flandre. Il est conseillé aux personnes particulièrement sensibles à la pollution atmosphérique, telles que les enfants, les seniors et les personnes souffrant de maladies cardiaques, de ne pas pratiquer d’activité sportive inhabituelle. Les particules fines étant très petites, leur concentration n’est pas considérée comme plus faible en intérieur, selon Celine. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content