© ImageGlobe

Déclaration d’impôts : les fautes les plus fréquentes

Muriel Lefevre

Si on ne veut perdre ni de son temps ni de son argent, voici les choses à ne pas perdre de vue lorsqu’on remplit sa déclaration fiscale.

De Standaard reprend les principaux points qui peuvent poser problème lorsqu’on remplit sa déclaration d’impôt. Car malgré le fait que les choses ont été grandement simplifiées avec le remplissage automatique sur tax-on-web, il peut tout de même y avoir des couacs.

Oublier certains revenus

C’est l’une des fautes le plus souvent commises, mais cela peut avoir d’importantes conséquences. En effet, certaines personnes n’indiquent pas une partie de leurs revenus. Il peut s’agir de salaire, mais aussi d’une allocation comme celle de l’Onem. Ou encore de revenus gagnés à l’étranger. Ceci dit, cette faute est le plus souvent commise par des gens qui remplissent encore leur déclaration sur papier. Même s’il est toujours bon de vérifier même sur tax-on-web si les chiffres correspondent bien.

La famille

C’est la première étape, mais, dès celle-ci, il n’est pas rare de se tromper. Certains indiquent une composition familiale erronée ou se trompent sur qui a ou n’a pas la charge de la famille.

Emprunt hypothécaire

C’est probablement la partie la plus complexe de la déclaration pour une personne lambda. L’année dernière ce fut d’ailleurs particulièrement compliqué puisqu’on y avait introduit quelques changements. En effet, suite à la régionalisation de la compétence, on avait rajouté quelques cases. Pour la première fois depuis des années, les propriétaires ont dû remplir d’autres cases, ce qui a provoqué beaucoup d’erreurs. Pour éviter cela, on a ajouté un outil qui va permettre à la personne qui a contracté un crédit immobilier à partir de 2005 de remplir correctement leurs données. C’est-à-dire au bon endroit.

Autres points sensibles

Les frais de gardes de ses enfants

Il est permis de déclarer les frais de crèche, mais certaines personnes ne tiennent pas compte des plafonds. Celui-ci est de 11.2 euros par jour et par enfant. Il arrive que les frais soient plus élevés et on ne peut du coup faire rentrer l’entièreté de la facture. Pourtant, il semble que beaucoup de personnes l’oublient.

Dons

Beaucoup de fautes sont aussi commises dans ce domaine. Or pour rappel, le don n’est déductible que s’il y a une attestation fiscale pour le prouver.

Pour éviter toute discussion, le plus simple est d’être méticuleux sur les pièces jointes. En les ajoutant par exemple en PDF. Ne pas les ajouter n’est pas une faute, mais ce n’est pas exactement se rendre service. Le fisc demande quoiqu’il arrive de garder toutes les preuves afin de pouvoir les fournir si besoin. Il est très important de les garder surtout si vous voulez introduire des frais professionnels. Par exemple en gardant la preuve d’achat de votre ordinateur.

En les rajoutant dès le départ, cela évite surtout de ralentir les dossiers.

Une dernière erreur fréquente concerne le report des dépenses faites en vue d’économiser l’énergie. Ceci dit elles sont de moins en moins nombreuses, car cette mesure s’amenuise d’année en année.

N’oubliez pas de signer

Enfin (cela peut sembler une évidence, et pourtant…), n’oubliez pas de signer la déclaration. Même dans sa version digitale. Celui qui ne le fait pas risque d’être en retard et d’écoper d’une amende.

L’une de ces erreurs fréquentes vous concerne ? Sachez que vous pouvez modifier une fois votre déclaration sur tax-on-web. Notez tout de même que si vous avez une déclaration conjointe, votre partenaire doit lui aussi à nouveau la signer.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content