Début d'un procès à Londres contre l'ex-roi d'Espagne, Juan Carlos, accusé de harcèlement © belga

Début d’un procès à Londres contre l’ex-roi d’Espagne, Juan Carlos, accusé de harcèlement

(Belga) Un procès contre l’ancien roi d’Espagne Juan Carlos a débuté mardi à Londres. Une de ses ex-maîtresses, la Germano-danoise Corinna zu Sayn-Wittgenstein-Sayn (58 ans), l’accuse de l’avoir harcelée pendant des années, de l’avoir menacée et d’avoir délibérément porté atteinte à sa réputation. Juan Carlos l’aurait également faite surveiller par les services secrets britanniques et espagnols sans raison apparente.

Mme Sayn-Wittgenstein-Sayn, qui vit en Angleterre depuis 2015, a saisi la justice pour réclamer d’importants dommages et intérêts et des mesures contre la diffamation et les menaces proférées par l’ancien monarque. La femme d’affaires a révélé lors de la première audience qu’elle avait été menacée par Juan Carlos entre 2012 et 2014, que son domicile avait été cambriolé et que le monarque espagnol avait utilisé les services de renseignement pour l’espionner. Juan Carlos s’est retiré aux Émirats arabes unis en 2020 après un scandale de corruption en Espagne, dans lequel l’ancien roi réfute toutes les accusations. Juan Carlos porte toujours le titre de roi en Espagne. Il a essayé d’obtenir l’immunité du tribunal de Londres grâce à ce statut, mais, selon le tribunal anglais, il n’est plus chef d’État et peut donc être poursuivi. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content