© Belga

De moins en moins de déserteurs à l’armée belge

Entre 2010 et 2014, l’armée belge a recensé 168 déserteurs, militaires et candidats (en formation) confondus. Parmi eux, il y avait des récidivistes. Au total, il y a ainsi eu, sur la même période, 237 désertions, écrivent vendredi La Libre Belgique et La Dernière Heure sur base des derniers chiffres transmis par la Défense.

S’il y a eu 80 désertions en 2010, on n’en a compté que 24 l’année dernière. Soit une chute de 70% en cinq ans, et de 41% par rapport à 2013 (41 désertions).

Ces cinq dernières années, 131 désertions concernaient des candidats, c’est-à-dire des futurs soldats en cours de formation, en grande majorité des jeunes. De manière plus globale, 61% des désertions (144 sur 237) impliquaient des jeunes de moins de 30 ans.

En outre, 87% des désertions (206 sur 237) concernaient des volontaires.

Il n’y a eu aucune désertion dans le cadre des opérations à l’étranger ces cinq dernières années.

Partner Content