. © Getty

Covid: ces pays européens où il est désormais facile de voyager (carte)

Celine Bouckaert
Celine Bouckaert Journaliste au Vif

Face à la baisse du nombre d’hospitalisations et à la gravité moindre du variant Omicron, de plus en plus de pays européens lèvent une partie leurs restrictions, y compris pour les voyageurs, à condition toutefois qu’ils soient vaccinés. Hormis la Suède, tous les pays d’Europe continuent en effet à exiger le certificat numérique européen.

La Suède

Le gouvernement suédois a annoncé lever la quasi-totalité de ses mesures anti-Covid, face à une pandémie entrée dans une « nouvelle phase » avec le variant Omicron plus contagieux mais a priori moins sévère.

Parmi les mesures intérieures qui sont levées, les bars et les restaurants n’ont plus l’obligation de fermer à 23H00 et la jauge pour les rassemblements est également levée. En outre, les exigences liées aux certificats de vaccination pour les rassemblements publics seront supprimées et il ne sera plus recommandé de porter un masque dans les transports en commun.

Depuis le 9 février, la Suède n’impose plus non plus d’exigences particulières liées au Covid aux voyageurs en provenance de la Belgique et la plupart des autres pays européens.

La France

Les Français voient également leurs restrictions s’alléger. Le 2 février, le port du masque en extérieur et le télétravail obligatoire ont été abolis, et le gouvernement a annoncé la réouverture des discothèques et le retour de la consommation au comptoir pour le 16 février.

Pour entrer en France, il faut détenir le certificat numérique européen qui comprend soit un certificat d’un schéma vaccinal complet, soit la preuve d’un test RT-PCR ou d’un test antigénique négatif de moins de 24 heures. Cependant, il vaut mieux être vacciné pour voyager en France, car sans pass vaccinal, il n’y a pas moyen de faire grand-chose : depuis le 24 janvier 2022, le pass sanitaire est devenu le pass vaccinal pour les personnes âgées de 16 ans et plus. Il n’intègre plus comme preuve le résultat d’un test de dépistage Covid-19 négatif. Il est nécessaire pour les transports, les bars et restaurants, les grands magasins et centres commerciaux, les activités de loisirs, etc.

Rappelons qu’à partir du 15 février 2022, le délai de validité du certificat de vaccination sans injection de rappel passera à 4 mois au lieu de 7 mois. La dose de rappel n’étant pas obligatoire pour les adolescents âgés de 16 et 17 ans, ils sont considérés complètement vaccinés avec deux doses. Pour eux, la dose de rappel n’est donc pas nécessaire pour maintenir la validité du pass vaccinal.

L’Espagne

L’Espagne fait part de sa volonté de traiter le Covid-19 comme une maladie endémique. Cette étape, selon le gouvernement espagnol, serait rendue possible par les progrès réalisés en matière de vaccination, mais aussi par le nouveau contexte épidémique, marqué par l’omniprésence du variant Omicron. Les Communautés autonomes décident quelles restrictions s’imposent sur leur territoire, mais le port du masque reste obligatoire dans tous les espaces publics intérieurs à partir de six ans.

Tous les voyageurs qui entrent en Espagne par avion ou en bateau doivent remplir le PLF espagnol. Les voyageurs de plus de 12 ans en provenance de la Belgique doivent soit être munis d’un résultat négatif de test NAAT (PCR, TMA ou LAMP) réalisé dans un délai maximal de 72 heures avant l’arrivée en Espagne ou de test antigénique réalisé dans un délai maximal de 24 heures avant l’arrivée en Espagne, soit d’un certificat numérique européen.

L’Italie

L’Italie a assoupli les restrictions anti-Covid pour les voyageurs en provenance des pays de l’Union européenne, exigeant une preuve de vaccination, de guérison récente ou de test négatif mais plus l’obligation de quarantaine. Si le certificat de vaccination exigé à la frontière est valable neuf mois, il faut un certificat de vaccination de six mois (ou un certificat de rétablissement) pour presque tous les lieux, services et activités (y compris les hôtels, bars, restaurants, transports en commun et vols intérieurs). Seuls les commerces essentiels sont accessibles sans certificat.

L’Italie a accompli vendredi un pas vers un retour progressif à la normalité dans la lutte contre le Covid avec la fin de l’obligation de porter le masque dehors et la réouverture des discothèques.

Le Danemark

Le 1er février, le Danemark a levé toutes ses restrictions intérieures anti-Covid, jugeant sa forte couverture vaccinale suffisante. « Nous disons adieu aux restrictions et bienvenue à la vie telle que nous la connaissions avant le corona », a déclaré la Première ministre Mette Frederiksen. Pour circuler au Danemark, le pass sanitaire et le port du masque ne sont plus nécessaires, et les bars et restaurants ne sont plus soumis à une fermeture anticipée. Le monde de la nuit a également rouvert ses portes.

Le gouvernement danois veut seulement maintenir pendant quatre semaines supplémentaires certaines restrictions à l’entrée du territoire, à savoir des tests et/ou quarantaine selon le statut d’immunité. Pour entrer au Danemark, il faut présenter le certificat numérique européen (pour les Belges, le Covid Safe Ticket).

L’Islande

L’Islande prévoit la levée de toutes ses restrictions liées au Covid d’ici mi-mars, point d’orgue d’un plan d’assouplissement en trois étapes présenté vendredi par le gouvernement. « Il y a de vrais changements dans notre lutte contre l’épidémie, à la fois parce que le virus lui-même a changé et grâce à une bonne couverture vaccinale », a expliqué la Première ministre Katrin Jakobsdottir lors d’une conférence de presse.

La jauge des rassemblements publics est passée de 10 à 50 personnes et les bars et boîtes de nuit – fermés depuis deux semaines – pourront rouvrir jusqu’à minuit, comme les restaurants. Les piscines, salles de sport et stations de ski pourront également accueillir jusqu’à 75% de leur capacité maximale (contre 50% auparavant) et la règle de distanciation sociale sera ramenée à un mètre au lieu de deux.

L’Islande demande également le certificat numérique européen pour entrer sur son territoire. Celui-ci atteste soit d’un vaccin, d’un test ou d’un rétablissement après une infection par le Covid-19 de moins de six mois.

La Finlande

La Finlande va lever plusieurs de ses restrictions liées au Covid, dont les jauges pour les événements culturels et sportifs, à partir du 14 février, a annoncé le gouvernement qui prévoit une levée quasi-totale des mesures anti-Covid d’ici le 1er mars. Outre les jauges, les restaurants et les bars, qui doivent actuellement arrêter de vendre d’alcool à 20 heures, pourront en servir jusqu’à 23 heures à compter de mi-février.

Les boîtes de nuit resteront fermées jusqu’au 1er mars, date à laquelle l’ensemble des restrictions concernant les restaurants et les bars seront aussi levées, a précisé en conférence de presse la Première ministre Sanna Marin. Le port du masque ou encore la distanciation sociale resteront toutefois recommandés au-delà de cette date. Pour entrer en Finlande, les citoyens de l’UE nés avant 2007 doivent présenter le certificat numérique européen.

La Norvège

Le gouvernement norvégien a également mis fin à la plupart de ses mesures anti-covid, estimant que la société pouvait et devait « vivre avec le virus ». Les ultimes restrictions sur la vente d’alcool dans les bars et restaurants ont été levées: plus besoin d’être servi assis ni de de commander avant 23H00. Le télétravail n’est plus obligatoire, le plafond recommandé de convives qu’on peut accueillir chez soi disparaît, idem pour le volume de public autorisé dans les événements sportifs. Plus besoin non plus de se faire tester à la frontière pour entrer en Norvège, ni d’observer une quarantaine en cas de contamination d’un proche –mais un test quotidien est recommandé pendant cinq jours– et la période d’isolement d’une personne infectée tombe de six à quatre jours.

Certaines restrictions demeurent toutefois pour éviter l’infection simultanée trop importante de la population et permettre à la société de continuer à fonctionner. Fustigé par les milieux économiques, notamment la restauration et l’hôtellerie, le mètre de distance demeure ainsi la règle, sauf dans les universités et les endroits disposant de places assises fixes (théâtres, cinémas, églises…). Le masque reste aussi obligatoire dans les espaces (boutiques, transports en commun…) où il n’est pas possible de respecter le mètre.

Pour entrer en Norvège, il faut présenter un certificat numérique européen comprenant une preuve de vaccination complète ou de rétablissement de moins de six mois. Pour la Norvège le voyageur est considéré complètement vacciné, seulement une semaine après la deuxième dose ou trois semaines après avoir reçu un vaccin unique.

L’Irlande

Le 22 janvier, l’Irlande lève la plupart des restrictions sanitaires encore en place dans le pays pour lutter contre le coronavirus, devant l’amélioration de la situation sanitaire.

Les bars et restaurants ne sont plus contraints de fermer leurs portes à minuit et le pass sanitaire n’y est plus exigé, tout comme pour les boîtes de nuit et autres lieux de loisirs. Les restrictions sur les visites à domicile – qu’il était jusqu’ici conseillé de limiter à quatre foyers maximum – sont levées et les salariés peuvent entamer « un retour progressif sur leur lieu de travail physique ».

Cependant, « aucun changement ne sera apporté aux mesures actuellement en place sur les voyages internationaux », a prévenu le Premier ministre, et le port du masque reste obligatoire dans les transports et magasins au moins jusqu’au 28 février, date à laquelle ces mesures seront revues. Les voyageurs en provenance de l’UE doivent présenter un certificat numérique européen et remplir le PLF irlandais.

Le Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, l’Angleterre a laissé derrière elle jeudi la quasi-totalité des dernières restrictions en vigueur pour lutter contre le Covid-19, avec lequel, espère le gouvernement, la population va s’habituer à vivre comme elle le fait avec la grippe. En outre, les voyageurs entièrement vaccinés arrivant au Royaume-Uni n’ont plus besoin d’effectuer de test Covid.

Pour entrer au Royaume-Uni (que ce soit en Angleterre, au Pays de Galles, en Ecosse ou en Irlande du Nord), les voyageurs complètement vaccinés ne sont plus soumis à aucune restriction, hormis celle de remplir le PLF britannique. Les personnes non-vaccinées ne doivent plus observer de quarantaine : elles doivent faire un test PCR (max 48h) avant leur départ, en plus d’un PCR test réservé et payant à effectuer le jour 2 après leur arrivée. Si celui-est positif, le voyageur doit effectuer une quarantaine de 10 jours à domicile ou à l’endroit où il séjourne. S’il est Angleterre pour moins de 10 jours, il doit respecter une quarantaine pendant l’ensemble de la durée de son séjour.

Le Portugal

Le Portugal a également allégé les restrictions pour les voyageurs détenteurs d’un certificat sanitaire européen, cessant notamment d’exiger qu’ils fournissent un test négatif au Covid avant leur entrée sur le territoire. Les voyageurs en « possession d’un certificat Covid numérique de l’UE » ou de tout autre « justificatif de vaccination reconnu » seront dispensés de présenter un test négatif à leur arrivée dans le territoire national, selon cette décision du gouvernement.

A l’instar d’autres pays européens, le Portugal exigeait depuis début décembre que les passagers de plus de 12 ans, même vaccinés contre le Covid-19, présentent des tests négatifs pour entrer dans le pays. A présent, il exige simplement le certificat numérique européen.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content