Patokh Chodiev © -

Chodiev se dérobe

Le Vif

Dans une lettre adressée à Dirk Van Der Maelen, le président de la commission d’enquête parlementaire « transaction pénale », les avocats de Patokh Chodiev indiquent que leur client « n’a d’autre issue légale que de ne pas comparaître ».

La commission d’enquête parlementaire « transaction pénale » a été instituée par le parlement belge afin d’étudier les circonstances dans lesquelles le champ d’activité de la loi sur la transaction pénale a été étendu en avril 2011. Selon les avocats de monsieur Chodiev « la commission et plusieurs de ses membres, dont son président, ont rapidement transformé la commission en une sorte de tribunal contre Monsieur Chodiev. Le surnom de la commission, Kazakhgate, démontre clairement le biais négatif à l’encontre de Monsieur Chodiev qu’a pris la commission. Pire, plusieurs membres de la commission ont publiquement présenté Monsieur Chodiev d’une manière très négative, coupable d’infractions graves, alors que Monsieur Chodiev n’a jamais été condamné pour aucun délit devant aucun tribunal ».

Toujours pour monsieur Chodiev, « l’attitude irresponsable et les remarques illégales de plusieurs membres de a commission sont l’objet d’une action en justice intentée par Monsieur Chodiev. Plus de commentaires ou une apparition publique pourraient être préjudiciables à la bonne issue de cette action judiciaire. Monsieur Chodiev n’a donc d’autre issue que de ne pas comparaître ».

Partner Content