© .

Carrefour défend la présence de machines à sous dans ses hypermarchés

La Commission des jeux de hasard a envoyé la police judiciaire dans les hypermarchés Carrefour afin de contrôler ses machines à sous, écrivent mardi Het Nieuwsblad et De Standaard.

Une action de la chaîne invitant les clients à déposer un jeton dans une machine à sous est illégale, selon la commission. Il ne s’agit que d’une tombola, se défend Carrefour.

Les clients reçoivent un jeton à la caisse de l’hypermarché par tranche d’achat de 25 euros ou à l’achat de produits participants. Ils sont ensuite invités à déposer le jeton dans une machine à sous afin de remporter des prix, notamment des voitures et des télévisions. « Ces jackpots sont très addictifs et ne sont donc autorisés que dans les casinos », réagit la Commission des jeux de hasard.

Carrefour indique disposer d’une autorisation du Comité de Développement du Sport Belge (CDSB) du Comité Olympique, qui recueille des fonds pour les activités sportives. « Il s’agit d’une tombola et nous ne sommes pas les premiers à en organiser », commente le porte-parole de Carrefour, Baptiste van Outryve, sollicité par l’agence Belga. Il souligne que l’action soutient une association caritative et est sous la surveillance d’un huissier de justice.

Carrefour déplore également que la Commission des jeux de hasard s’exprime auprès des journalistes au lieu de s’adresser directement à la chaîne.

Partner Content