Georges-Louis Bouchez © belga

Bouchez vilipende le rapport sur la réforme fiscale : « Il est tout simplement insultant »

Caroline Lallemand
Caroline Lallemand Journaliste

Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, s’est déclaré profondément déçu par le rapport d’experts qui est censé servir de base à une grande réforme fiscale. Il le critique ouvertement dans De Morgen.

Le gouvernement fédéral a promis dans son accord de coalition de préparer une grande réforme fiscale. Le ministre des Finances, Vincent van Peteghem (CD&V), veut y travailler avant les vacances d’été. Aujourd’hui à Bruxelles, un rapport d’experts a été présenté qui devrait servir de base à l’élaboration de cette réforme. Le rapport a été élaboré par un groupe dirigé par le fiscaliste Mark Delanote (UGent).

Dans la majorité fédérale, Ecolo-Groen estime que ce rapport est « une bonne base de travail ». « Une réforme fiscale ambitieuse doit se concrétiser cette année pour simplifier le système, diminuer l’impôt sur le travail, renforcer la justice fiscale et tenir compte de nos objectifs climatiques », indique le chef de groupe à la Chambre Gilles Van den Burre.

De son côté, le député Vooruit Joris Vandenbroucke exhorte le ministre des Finances à se mettre au travail. « Actuellement, un grand groupe de travailleurs paie trop d’impôts parce qu’un petit groupe de riches en paie trop peu. »

Le président du MR n’est pas de cet avis et il le laisse entendre dans les colonnes du Morgen. Et il ne mâche pas ses mots. « Ce rapport est tout simplement insultant », déclare Georges-Louis Bouchez au quotidien flamand. Ça ressemble à un traité du PTB.« 

Ça ressemble à un traité du PTB

Georges-Louis Bouchez

« Tout ce que fait ce rapport, c’est taxer, taxer, taxer. Tout ce qui n’est pas déjà taxé, nous allons le taxer, voilà le résumé. Il n’y a aucune trace d’une réduction d’impôts nulle part ? Je croyais que Van Peteghem voulait un changement de taxe ? Il s’agit d’une pure augmentation d’impôts« , déclare-t-il dans le quotidien flamand.

« Aucun intérêt à discuter »

Georges-Louis Bouchez trouve également « peu sérieux » que le rapport ne contienne pratiquement aucun chiffre sur les coûts et les avantages de certaines propositions, et que pratiquement aucune recherche n’ait été faite sur l’impact fiscal. Le rapport propose l’abolition de toutes sortes de régimes fiscaux favorables, selon lui. « Si vous supprimez tous ces éléments, vous allez faire sombrer des secteurs entiers. C’est la fin du sport professionnel en Belgique. Et l’industrie pharmaceutique quittera également notre pays immédiatement.« 

Les grandes lignes du rapport Delanote doit constituer la base des plans de la réforme fiscale du ministre des Finances Van Peteghem. Mais selon Bouchez, il n’en est pas question. « Delanote sait clairement quelle est la meilleure façon de rendre la Belgique pauvre. Si cela devient la base de la réforme, Van Peteghem ne devrait pas nous inviter. Il n’y a simplement aucun intérêt à discuter« , déclare-t-il encore au Morgen.

Les libéraux, contre

Le document n’a pas non plus été accueilli avec enthousiasme par l’Open VLD, Egbert Lachaert. « Je n’aime pas cela – également en termes de méthode », a-t-il dit.  » L’accord de coalition protège les libéraux contre les hausses d’impôts car la réforme ne se prépare que pour 2024. Ensuite, vous devez nous parler, et l’approche des libéraux est une réduction d’impôts pour ceux qui travaillent. » Lachaert regrette que les libéraux n’aient pas été consultés. Le résultat est donc prévisible, selon lui.  » Le projet de loi est battu en brèche et nous ne sommes nulle part. Néanmoins, nous sommes prêts à discuter de la réforme fiscale avec le ministre Van Peteghem. »

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content