© Belga

Bouchez résolument contre de nouvelles centrales au gaz

Le Vif

Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, s’oppose à la construction de nouvelles centrales au gaz pour assurer l’approvisionnement énergétique de la Belgique. « Le gaz est mauvais pour la planète et augmente la dépendance vis-à-vis de la Russie », a-t-il déclaré jeudi à l’émission Villa Politica (VRT), en marge de la séance plénière de la Chambre.

Le gouvernement fédéral se réunira demain/vendredi au sujet de la sortie du nucléaire, avec l’intention de prendre la décision finale sur l’avenir énergétique du pays. À la fin de l’année dernière, il semblait acquis que toutes les centrales nucléaires fermeraient d’ici la fin de 2025, mais la guerre en Ukraine a changé la donne. Groen, le parti de la ministre de l’Énergie Tinne Van der Straeten, semble désormais également ouvert à la prolongation de la durée de vie des deux réacteurs nucléaires les moins anciens. Une capacité de remplacement sous la forme de centrales électriques au gaz serait toutefois nécessaire.

Pour Georges-Louis Bouchez, partenaire au sein de la coalition Vivaldi, cette ouverture des Verts ne va pas assez loin. À ses yeux, le gouvernement doit voir si davantage de réacteurs nucléaires peuvent rester ouverts.

Le président du MR s’oppose également à la construction de nouvelles centrales électriques au gaz et se réfère à un rapport de la Creg. Celle-ci « met en garde contre les centrales électriques au gaz, mais nous en construirions quand même une ? », a-t-il lancé. « Il semble que le ministre de l’Énergie passe plus de temps à créer des problèmes qu’à chercher des solutions à la sécurité d’approvisionnement. »

Ces propos ont fait bondir la présidente des écologistes flamands Meyrem Almaci, dénoncant « la mémoire courte du MR ». « Son Premier ministre et sa ministre (Charles Michel et Marie Christine Marghem, ndlr) ont ardemment milité pour la fermeture de toutes les capacités nucléaires et pour neuf (!) centrales à gaz. Malheureusement, aucun scénario n’a été réalisé, ni préparé. Ce gouvernement fait le ménage sous la houlette de Groen. »

Partner Content