Bénédicte Heindrichs (Ecolo) © BELGA

Bénédicte Heindricks (Ecolo) renonce à son mandat à la Cile

La cheffe de file Ecolo à Liège, Bénédicte Heindrichs, va démissionner de son mandat à la Compagnie Intercommunale Liégeoise des Eaux (Cile), annonce jeudi soir le coprésident d’Ecolo, Patrick Dupriez.

Selon Sudpresse, Bénédicte Heindrichs a touché une somme forfaitaire brute de plus de 20.000 euros en 2016 comme membre du bureau exécutif de la Cile alors qu’elle n’a participé qu’à 7 des 19 réunions programmées.

« Aucun acte illégal n’a été commis, mais nous estimons de commun accord qu’un mandat de comité de gestion nécessite une participation active maximale et ce d’autant plus lorsque des rémunérations élevées sont versées », a expliqué M. Dupriez dans un communiqué.

La décision de démission a été prise en concertation avec Mme Heindrichs, qui s’est par ailleurs engagée à rembourser les sommes indues, a-t-il ajouté.

Taux de participation de 26,8%

Bénédicte Heindrichs n’a participé qu’à 7 des 19 réunions programmées, annonçait jeudi soir Sudpresse qui cite des chiffres fournis par la Cile à la ministre wallonne des pouvoir locaux, Valérie De Bue.

En cause la rémunération fixe des membres du bureau. Avec un taux de participation de 36,8%, l’élue Ecolo y a été la moins présente en 2016. Mais d’autres élus ont une présence de 50 ou 68% pour cette même rémunération de 23.549,89 euros.

Bénédicte Heindrichs, reconnaît qu’en 2016 elle n’a pas su participer à de nombreuses réunions, invoquant une charge de travail importante après sa nomination à la direction de l’Institut Scientifique de service public, en mai 2015. « J’ai eu une baisse de régime en 2016 liée à ma nouvelle profession, ce qui n’excuse rien », a-t-elle déclaré à Sudpresse.

Partner Content