© Reuters

Belgique/Emirats : une délicate question de visas…

Jean-Marc Damry
Jean-Marc Damry Rédacteur au Vif L'Express

Le Sheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, membre de la famille régnante et actuel ministre des affaires étrangères des Emirats Arabes Unis, est en visite -discrète- en Belgique pour deux jours.

Sauf changement d’agenda de dernière minute, une rencontre confidentielle avec Elio Di Rupo et Didier Reynders est programmée au cours de laquelle la question de l’accès à notre territoire -et l’Espace Schengen- des Emiratis devrait être évoquée. « Les Belges, comme d’ailleurs la plupart des Européens, ont droit à un visa de 30 jours dès leur arrivée dans les Emirats, explique le Sheikh Abdulla bin Zayed Al Nahyan au Vif-L’Express.

Nous aimerions travailler sur la question de la réciprocité et dès lors permettre à nos ressortissants d’avoir accès aux mêmes conditions à la Belgique et à l’ensemble des pays de l’espace Schengen. Trop souvent, à Zaventem, des Emiratis sont en effet refoulés vers leur pays en raison de règles relatives aux visas pas assez claires, complexes ou trop restrictives ».

Au-delà, le Sheikh évoquera plus spécifiquement avec Didier Reynders diverses questions d’actualité internationale, comme celles relatives au Moyen-Orient mais aussi les dossiers de l’Afghanistan, de la Syrie ou de l’Iran, particulièrement pour ce qui relève des efforts concertés à l’échelle internationale pour empêcher l’Iran d’acquérir l’arme nucléaire.

« Petits pays mais intérêts partagés, conclut le scheik. Une trentaine d’entreprises belges opèrent dans les Emirats et +/- 3000 Belges y résident. D’un autre côté, un millier de nos ressortissants se fait chaque année soigner chez vous. Enfin, l’an dernier, les échanges (échanges de biens et services + investissements) entre nos deux pays ont porté sur un montant global de 4 milliards d’euros, ce qui est effectivement considérable au regard de la taille de nos pays ».

Durant son séjour en Belgique, le Sheikh a tenu à passer par Bruges pour visiter l’exposition « Amour & Dévotion, le manuscrit de Gruuthuse », le point de départ rêvé pour évoquer la vie à Bruges au bas Moyen-âge. On l’oublie peut être un peu trop souvent mais notre « Venise du Nord » était alors une cité commerciale d’envergure internationale. Un point commun avec là avec…le Dubaï d’aujourd’hui !

Jean-Marc Damry

Partner Content