© BELGA

« Après l’été, aucun accord ne sera plus possible »

Le président de la N-VA Bart De Wever est d’avis qu’il faut à tout prix tenter la formation du gouvernement avant l’été. A la rentrée, les partis politiques auront les élections communales d’octobre 2012 dans la ligne de mire et seront moins enclins à faire des concessions, a-t-il dit vendredi sur la VRT-Radio.

Le président du CD&V Wouter Beke a remis jeudi son rapport au chef de l’Etat après deux mois de mission comme négociateur royal. On attend une initiative du Palais. PS et N-VA ne sont pas d’accord sur la suite des événements, a confirmé vendredi Bart De Wever.

Le président de la N-VA a répété jeudi qu’il souhaitait la désignation d’un véritable formateur qui mette sur pied, de préférence avant l’été, une équipe qui s’attachera à entamer des négociations en vue de la mise sur pied d’une coalition. « Après, il y aura les élections communales et les marges de compromis vont devenir ténues dans tous les partis », a commenté Bart De Wever. L’été ne marquera pas forcément l’expiration des délais mais, tout qui connaît la politique sait qu’après l’été un accord deviendra complètement impossible », a-t-il fait observer.

Bart De Wever demande qu’un candidat-Premier ministre sorte du bois et devienne la locomotive des négociations sur la formation du gouvernement. Il a balayé l’idée selon laquelle la N-VA ne souhaite pas d’accord.

« Si on pense qu’on peut faire un fantastique accord sans la N-VA, qu’on le fasse. Si on dit que ce sera plus facile si je fais un pas de côté, je me retire », a dit le président des nationalistes flamands.

LeVif.be, avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content