Annelies Verlinden © Belga

La ministre de l’Intérieur demande d’examiner un report du démantèlement de Doel 3

Le Vif

La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, a demandé à l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) d’examiner si le démantèlement du réacteur de Doel 3 peut être reporté de manière sûre, a-t-elle annoncé sur Twitter.

Doel 3 sera le premier des réacteurs belges à être arrêté dans le cadre de la loi de sortie du nucléaire. Sa mise à l’arrêt est prévue pour le 23 septembre prochain. Vendredi dernier, le Conseil d’administration de l’AFCN et le Conseil scientifique des Rayonnements ionisants ont validé le plan de cessation d’activité présenté par Engie pour Doel 3.

   En parallèle, « les opérations liées aux travaux préparatoires au démantèlement du réacteur ont été approuvées », rapportait mercredi l’Echo. Parmi ces « travaux préparatoires », certaines opérations rendent irréversible l’arrêt du réacteur, en particulier, la décontamination chimique du circuit primaire.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Partner Content