Alexander De Croo et Sammy Mahdi, ce jeudi à la Chambre. © belga

Accueil des réfugiés: « Ma première inquiétude, ce sont les familles ukrainiennes » (Sammy Mahdi)

Le Vif

Le secrétaire d’Etat à l’Asile, Sammy Mahdi, a renvoyé mercredi une nouvelle fois chacun à ses compétences dans l’accueil des réfugiés ukrainiens. Pourtant, à l’heure où la solidarité affichée par les familles d’hébergeurs montre ses limites, certains dans la majorité plaident pour une implication du fédéral.

« Je ne veux pas en faire un jeu communautaire« , a assuré le secrétaire d’Etat en réponse à des questions en commission de la Chambre. Mais, si la Flandre a commencé la mise en place de structures d’accueil collectives, celles-ci se font attendre à Bruxelles et en Wallonie. « Je sais que ce n’est pas évident mais je constate que certains peuvent le faire. Nous devons collaborer. Ma première inquiétude, ce sont les familles ukrainiennes ».

Le fédéral se charge de l’enregistrement et de l’accueil de crise mais, vu le statut de ces réfugiés, qui ne sont pas des demandeurs d’asile, il incombe aux Régions de prendre en charge leur hébergement. Aujourd’hui, quelque 40.000 personnes ont été enregistrées. Un grand nombre disposait déjà d’une solution d’hébergement, parfois temporaire, alors que les autres ont été aiguillés vers les possibilités d’accueil disponibles dans les communes.

« Il y a un rôle important à jouer dans les entités fédérées mais, depuis le début, je pense que c’est le fédéral qui doit prendre en charge les trois, quatre premiers mois de l’accueil car il a l’expérience dans ce domaine », a souligné Hervé Rigot (PS).

A l’instar d’Ecolo-Groen, le socialiste s’inquiète de l’évolution de la situation lorsque les familles d’accueil commenceront à se faire rare. Qui plus est, a-t-il rappelé, la Wallonie est toujours confrontée au problème du relogement des sinistrés des inondations. Il a reçu le soutien de Theo Francken (N-VA). Les familles d’accueil ne pourront pas tenir pendant des années, a-t-il fait remarquer. À ses yeux, après avoir lancé le #placedispo d’appel à la solidarité au début de la crise, le secrétaire d’Etat « fuit ses responsabilités ».

Partner Content