Peyo et ses Schtroumpfs, un succès commercial international qui a parfois éclipsé son art. © © PEYO

2018, année schtroumpfante

Le Vif

L’année qui s’ouvre sera constellée de petits hommes bleus : il y a soixante ans naissaient les Schtroumpfs sous le crayon de Pierre Culliford, dit Peyo. Leur renommée est aujourd’hui planétaire.

Pour marquer ce joyeux anniversaire, un avion de Brussels Airlines sera mis à l’effigie des héros le 24 mars, une grande fresque sera dévoilée le 15 mai à deux pas de la Grand-Place à Bruxelles et, le 9 juin, s’ouvrira, au Heysel, une Schtroumpfs Experience : sur 1 500 mètres carrés, le visiteur plongera dans une aventure grandeur nature, en devenant lui-même un Schtroumpf par la grâce des nouvelles technologies. Ici, on entrera dans la maison du Grand Schtroumpf, là on saluera ses congénères grognon, timide, à lunettes… tout en faisant bien attention aux pièges tendus par l’abominable Gargamel. Heureusement, la cigogne permettra d’échapper à ses griffes et, au bout de l’aventure, d’atterrir dans une salle consacrée à l’oeuvre de Peyo. La scénographie a été réalisée et financée par la société liégeoise Cecoforma, avec l’aide d’IMPS (Genval), qui gère les droits liés à l’oeuvre de l’auteur. Le village fermera ses portes le 27 janvier 2019, avant de partir pour un tour du monde de cinq ans.

Partner Content