Une BMW iX © AFP

Les voitures de plus en plus lourdes, un risque pour la sécurité

Selon l’Institut de sécurité routière Vias, l’évolution actuelle des voitures, de plus en plus lourdes, hautes et puissantes, « risque de mener à une sécurité routière à deux vitesses ».

L’évolution actuelle des voitures, qui deviennent de plus en plus lourdes, hautes et puissantes, « risque de mener à une sécurité routière à deux vitesses », ressort-il d’une étude menée par l’Institut Vias.

Tandis que les passagers des véhicules plus robustes sont de plus en plus en sécurité, les usagers vulnérables et les occupants de voitures plus petites courent de plus en plus de risques de blessures graves ou mortelles.

Ces vingt dernières années, les caractéristiques des voitures ont évolué de manière significative, explique Vias. La masse moyenne des voitures a augmenté de près de 30%, la puissance moyenne a grimpé de 60% et la hauteur moyenne du capot a, quant à elle, crû de 15%.

Dans une collision entre deux voitures dont l’une pèse au moins le double de l’autre, les occupants du véhicule léger courent trois fois plus de risques de subir des lésions graves que lorsque les deux véhicules ont une masse similaire, d’après cette étude menée entre 2017 et 2021 auprès de 300.000 passagers de voiture et usagers vulnérables.

De même, le risque de blessures mortelles pour un piéton ou un cycliste heurté par une voiture dont le capot est 10 cm plus haut que la moyenne grimpe de 30%.

L’âge du véhicule entre également en ligne de compte: par rapport à une voiture jeune (0-3 ans), le risque de blessures graves augmente de 60% pour les occupants d’une voiture ancienne (12 ans ou plus).

 Autant de facteurs qui amènent Vias à redouter, à terme, l’émergence d’une « sécurité routière à deux vitesses« . « ‘Il est indispensable de freiner cette augmentation, de tendre vers un parc plus homogène et de mieux protéger les usagers vulnérables en cas de collision avec des voitures », conclut l’organisme.

Contenu partenaire