Cette extension a pour vocation de regrouper les activités des hôpitaux de Sainte-Ode et Libramont sur un seul site, faisant suite à une décision prise en mai 2005 par le conseil d'administration du CHA. Les travaux ont duré vingt mois grâce à l'utilisation d'une construction modulaire. Un investissement de près de 20 millions d'euros a été nécessaire à ce transfert. "70% est le fruit du budget des moyens financiers et le reste sera le fruit des économies d'échelle dues à ce rassemblement de l'activité, des économies estimées à 600.000 voire 700.000 euros par an", explique le directeur général de l'intercommunale Vivalia Yves Bernard. "On devrait rentabiliser cet investissement sur dix ans." Le site de Sainte-Ode devrait définitivement fermer fin mai prochain. Et l'avenir du site reste une grande incertitude. L'intercommunale Idélux a le dossier en mains pour tenter de rechercher un repreneur. (Belga)

Cette extension a pour vocation de regrouper les activités des hôpitaux de Sainte-Ode et Libramont sur un seul site, faisant suite à une décision prise en mai 2005 par le conseil d'administration du CHA. Les travaux ont duré vingt mois grâce à l'utilisation d'une construction modulaire. Un investissement de près de 20 millions d'euros a été nécessaire à ce transfert. "70% est le fruit du budget des moyens financiers et le reste sera le fruit des économies d'échelle dues à ce rassemblement de l'activité, des économies estimées à 600.000 voire 700.000 euros par an", explique le directeur général de l'intercommunale Vivalia Yves Bernard. "On devrait rentabiliser cet investissement sur dix ans." Le site de Sainte-Ode devrait définitivement fermer fin mai prochain. Et l'avenir du site reste une grande incertitude. L'intercommunale Idélux a le dossier en mains pour tenter de rechercher un repreneur. (Belga)