...

L'édition 2018 du Festival des libertés portera un regard critique sur l'évolution du monde à travers le prisme du pouvoir. Le pouvoir existe. Il faut le reconnaître, sans le diaboliser, sans l'idéaliser, sans le naturaliser. Il n'est ni possible ni souhaitable de s'en passer. Il importe par contre de le répartir et de le cadrer afin qu'il oeuvre à l'intérêt général et à l'épanouissement des libertés. C'est en ce sens que se sont développés l'Etat de droit, la séparation des pouvoirs, la démocratie... Autant de principes sur lesquels semblent s'asseoir aujourd'hui des ministres ou des milliardaires, des militants ou des croyants radicaux qui affirment unilatéralement leur point de vue, sans se soucier des autres, des lois, des conventions collectives, de la concertation et des contre-pouvoirs. Cet unilatéralisme exprime d'une part l'affirmation décomplexée de pouvoirs et de privilèges, d'autre part une lecture décomplexifiée de la réalité. L'époque complexe et crispée que nous traversons appelle exactement l'inverse si elle souhaite construire un avenir vivable pour toute l'humanité.De Christian Petzold. Avec Franz Rogowski, Paula Beer, Godehard Giese, Lilien Batman, Maryam Zaree, Barbara Auer et Matthias Brandt.De nos jours, à Marseille, des réfugiés de l'Europe entière rêvent d'embarquer pour l'Amérique, fuyant les forces d'occupation fascistes. Parmi eux, l'Allemand Georg prend l'identité d'un écrivain mort pour profiter de son visa. Il tombe amoureux de Marie, en quête désespérée de l'homme qu'elle aime et sans lequel elle ne partira pas...De Guillaume Senez. Avec Romain Duris, Laetitia Dosch, Laure Calamy et Lucie Debay.Olivier se démène au sein de son entreprise pour combattre les injustices.Mais du jour au lendemain quand Laura, sa femme, quitte le domicile, il lui faut concilier éducation des enfants, vie de famille et activité professionnelle.Face à ses nouvelles responsabilités, il bataille pour trouver un nouvel équilibre, car Laura ne revient pas.Sergey Khachatryan (violon), Lusine Khachatryan (piano), Narek Hakhnazaryan (violoncelle).Ce concert plonge la Grande Salle Henry Le Boeuf dans une ambiance arménienne. Sur scène, nous retrouvons Sergey Khachatryan - auquel nous consacrons un "Portrait" cette saison -, sa soeur Lusine et le violoncelliste Narek Hakhnazaryan. Ils sont tous les trois originaires d'Erevan et incarnent à merveille la musique arménienne.Le Sergey Khachatryan Trio vous invite à découvrir l'oeuvre de l'Arménien Arno Babajanian et plus précisément son Trio pour piano en fa dièse mineur, sa composition la plus célèbre et la plus appréciée. Babajanian s'est profondément inspiré du folklore arménien tout en dépassant ses frontières. Son trio, écrit dans un style romantique tardif, doit beaucoup à un compositeur que Babajanian admirait, Aram Khatchatourian, et à Serge Rachmaninov. Ce n'est donc pas un hasard si ce dernier rejoint lui aussi le programme de ce concert. Dans son Premier Trio pour piano, une oeuvre de jeunesse, nous rencontrons déjà tous les éléments qui allaient ensuite populariser sa musique : traits somptueux, mélancolie captivante et lyrisme chantant.WOLUBILISDriftwood - Casus Circus En 2014, on découvrait Knee Deep et les acrobates australiens de Casus Circus. Ils reviennent cette saison-ci avec une nouvelle création. Loin du cirque à paillettes, il leur suffit d'un plateau dépouillé et d'une lumière diffuse pour offrir la magie des corps qui se délient, repoussant la limite des performances physiques avec une grâce quasi poétique. Éblouissant ! (Le 4/10 à 20h30)J'abandonne une partie de moi que j'adapte - Justine Lequette / Group NablaDans ce spectacle, Justine Lequette questionne de façon intelligente et réjouissante le sens que nous donnons à nos existences au travail et dans la société. Et vous? Comment vous débrouillez-vous dans la vie ? Êtes-vous heureux ? C'est quoi le bonheur aujourd'hui ? N'attendez pas de réponse à la question mais préparez-vous à une pièce ludique, qui gratte où ça chatouille et fait réfléchir. (Le 13/10 à 20h30)J'ai des doutes - Raymond Devos / François MorelIl est des artistes auxquels nous sommes fidèles, et ceux auxquels on aurait aimé l'être. François Morel et Raymond Devos sont de ceux-là. Si le second nous a quittés en 2006, le premier nous a enchantés de quatre de ses spectacles. C'est dire si sa nouvelle création est une aubaine ! Dans J'ai des doutes, François Morel s'est plongé corps et âme dans la prose de ce grand clown pour inventer un spectacle en forme d'hommage. Son tact pour évoquer "cet amour de jeunesse", son plaisir du verbe et sa propension à flirter avec la poésie sonnent comme la promesse d'un temps suspendu. Gageons que les mots du funambule racontés par le cousin Morel accompagné d'un fidèle pianiste, donneront le vertige. (Le 24/10 à 20h30)La cinquième édition du Salon du Rhum de Belgique, dans la splendide salle du Centre Culturel de Spa, sera l'occasion unique de venir savourer des rhums issus du monde entier et de découvrir des saveurs insoupçonnées, pour amateurs... et néophytes !Pour ce faire, plus de 120 distilleries seront représentées et brasseront ainsi tous les continents. Barbade, Colombie, Costa Rica, Cuba, Guadeloupe, Guatemala, Guyana, Jamaïque, Marie-Galante, Martinique, Maurice, Panama, Pérou, Philippines, République Dominicaine, Réunion, Trinidad, Venezuela, les origines seront variées et il y en aura ainsi pour tous les goûts !Les rhums seront disponibles soit en dégustation libre (via le droit d'entrée acquitté), soit en dégustation payante en fonction de leur âge et de leur rareté. Particularités pour cette cinquième édition : 7 sessions master-class, un espace VIP "collector" déjà complet, deux embouteillages (compagnie des Indes Foursquare & J.M Single Barrel) créés spécialement pour notre Salon, des petits cadeaux pour tous les visiteurs dès leur arrivées ... et ce, en exclusivité chez nous, à Spa !De Samuel Tilman.Avec Fabrizio Rongione, Natacha Regnier, Baptiste Lalieu, Myriem Akheddiou, Christophe Paou et Yoann Blanc.David est un jeune père de famille comblé : une femme qu'il aime, deux jeunes enfants adorables, une bande de potes soudée avec laquelle ils partent en vacances en tribu. Mais au retour de leur dernier séjour dans les Vosges, David est interrogé par la police dans le cadre d'un meurtre. Rapidement, l'enquête établit que David, sous des dehors irréprochables, n'avait pas une vie aussi lisse que ce qu'il prétendait. Même si Noël, son meilleur ami et Marco, son avocat, le soutiennent sans conditions, le doute se propage et des clans se forment.Dian Fossey était partie travailler un mois en Afrique... Elle y est restée treize ans. Treize années d'émerveillement et de combat pour la survie des gorilles.Vivre au coeur de l'Afrique est un combat, aimer et défendre la vie est un combat, tenir debout est un combat, et rire des plus infimes détails est également un combat. Pendant toute une nuit, Dian rit avec nous des bouleversements que l'Afrique provoque en elle, des futilités de son Ancien Monde "civilisé", de l'accueil qu'elle réserve aux touristes perdus dans la brousse, ou des jeux infinis avec les gorilles... Entre rire et combat, entre désillusion et espoir, entre l'amour qu'elle n'a jamais reçu et celui qu'elle a toujours donné, entre la joie et l'émotion... Entre Noël et le jour de l'an, la vie de Dian Fossey bascule. Que s'est-il passé cette dernière nuit émouvante, drôle et sauvage comme un cri ?