"Si la Grande Bretagne reçoit nos contribuables, ne devrait-elle pas payer aussi leurs prestations? Pourquoi les contribuables polonais devraient-ils subventionner les enfants des contribuables britanniques? ", a déclaré le ministre polonais en anglais sur son compte Twitter. Dans un tweet précédent, en polonais cette fois-ci, il a lancé: "Si un Polonais est un contribuable britannique, il a également droit aux abattements et aux bénéfices. Quoi qu'il en soit, compatriotes, revenez". Les déclarations de M. Sikorski interviennent après celles de M. Cameron à la BBC dimanche dans lesquelles le Premier ministre a une nouvelle fois critiqué les privilèges dont bénéficient les travailleurs immigrés polonais en Grande-Bretagne et plus particulièrement ceux qui bénéficient des allocations familiales pour leurs enfants résidant en Pologne. Il a qualifié le versement de ces allocations d"inapproprié". Fin décembre, M. Cameron avait affirmé que l'ouverture inconditionnelle en 2004 du marché du travail britannique aux Polonais et aux autres nouveaux venus dans l'UE avait été une "erreur monumentale", déclarations fortement critiquées en Pologne, notamment par le chef historique du syndicat Solidarité Lech Walesa. M. Cameron avait également annoncé que les demandeurs d'emploi issus de l'Union européenne ne pourraient plus prétendre, à compter du début de 2014, à l'allocation chômage lors des trois premiers mois de leur séjour au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques redoutent un afflux de Roumains et de Bulgares qui depuis le 1er janvier peuvent venir librement travailler en Grande-Bretagne. (Belga)

"Si la Grande Bretagne reçoit nos contribuables, ne devrait-elle pas payer aussi leurs prestations? Pourquoi les contribuables polonais devraient-ils subventionner les enfants des contribuables britanniques? ", a déclaré le ministre polonais en anglais sur son compte Twitter. Dans un tweet précédent, en polonais cette fois-ci, il a lancé: "Si un Polonais est un contribuable britannique, il a également droit aux abattements et aux bénéfices. Quoi qu'il en soit, compatriotes, revenez". Les déclarations de M. Sikorski interviennent après celles de M. Cameron à la BBC dimanche dans lesquelles le Premier ministre a une nouvelle fois critiqué les privilèges dont bénéficient les travailleurs immigrés polonais en Grande-Bretagne et plus particulièrement ceux qui bénéficient des allocations familiales pour leurs enfants résidant en Pologne. Il a qualifié le versement de ces allocations d"inapproprié". Fin décembre, M. Cameron avait affirmé que l'ouverture inconditionnelle en 2004 du marché du travail britannique aux Polonais et aux autres nouveaux venus dans l'UE avait été une "erreur monumentale", déclarations fortement critiquées en Pologne, notamment par le chef historique du syndicat Solidarité Lech Walesa. M. Cameron avait également annoncé que les demandeurs d'emploi issus de l'Union européenne ne pourraient plus prétendre, à compter du début de 2014, à l'allocation chômage lors des trois premiers mois de leur séjour au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques redoutent un afflux de Roumains et de Bulgares qui depuis le 1er janvier peuvent venir librement travailler en Grande-Bretagne. (Belga)