Ce soldat avait été déployé quatre mois en Irak en 2011 et souffrait "de problèmes mentaux", notamment de dépression, pour lesquels il était traité, a précisé le général, ajoutant qu'il n'avait "aucune indication" suggérant un éventuel acte terroriste. (Belga)

Ce soldat avait été déployé quatre mois en Irak en 2011 et souffrait "de problèmes mentaux", notamment de dépression, pour lesquels il était traité, a précisé le général, ajoutant qu'il n'avait "aucune indication" suggérant un éventuel acte terroriste. (Belga)