"Lorsque nous avons remarqué l'erreur, nous avons immédiatement prévenu les médecins des patients (concernés) pour arrêter la poursuite des tests déjà planifiés", a expliqué Patrick Martens, responsable du centre. Le Centre flamand de détection du cancer a mené une étude à grande échelle sur le cancer colorectal, à l'initiative du gouvernement flamand. Près de la moitié des 249.000 personnes invitées à participer à cette étude, ont répondu positivement. (Belga)

"Lorsque nous avons remarqué l'erreur, nous avons immédiatement prévenu les médecins des patients (concernés) pour arrêter la poursuite des tests déjà planifiés", a expliqué Patrick Martens, responsable du centre. Le Centre flamand de détection du cancer a mené une étude à grande échelle sur le cancer colorectal, à l'initiative du gouvernement flamand. Près de la moitié des 249.000 personnes invitées à participer à cette étude, ont répondu positivement. (Belga)