"Après le traitement de plusieurs victimes de guerre en 2012-2013 et dans le cadre de l'accord bilatéral entre la Libye et la Belgique, les autorités libyennes ont demandé à Healthcare Belgium de prodiguer également des soins médicaux à des citoyens libyens (qui ne sont pas des blessés de guerre, mais des patients civils) souffrant de pathologies complexes qui ne peuvent être traitées en Libye", indique Herwig Fleerackers, CEO de l'organisation. "Nous pouvons répondre à cette demande en utilisant la capacité de réserve de nos hôpitaux." Les 42 premiers patients libyens arriveront à Brussels Airport dimanche après-midi, probablement vers 15 heures. (Belga)

"Après le traitement de plusieurs victimes de guerre en 2012-2013 et dans le cadre de l'accord bilatéral entre la Libye et la Belgique, les autorités libyennes ont demandé à Healthcare Belgium de prodiguer également des soins médicaux à des citoyens libyens (qui ne sont pas des blessés de guerre, mais des patients civils) souffrant de pathologies complexes qui ne peuvent être traitées en Libye", indique Herwig Fleerackers, CEO de l'organisation. "Nous pouvons répondre à cette demande en utilisant la capacité de réserve de nos hôpitaux." Les 42 premiers patients libyens arriveront à Brussels Airport dimanche après-midi, probablement vers 15 heures. (Belga)