Une enquête au sujet des devoirs a été menées dans toutes les écoles primaires de la Communauté germanophone. Au total, 601 élèves ont répondu à une septantaine de questions. S'il ressort de cette enquête que la plupart des élèves souhaitent moins de devoirs et que ceux-ci soient mieux répartis sur la semaine, les parents, également interrogés, sont plutôt satisfaits. Un peu plus de 85% d'entre eux se disent satisfaits, voire très satisfaits. Les résultats montrent également que 34,2% des enfants interrogés ont eu des devoirs tous les jours durant la semaine précédent l'enquête. Le questionnaire auquel ils ont été soumis a aussi permis de déterminer que c'est en mathématique et en français que les élèves ont le plus de devoirs à réaliser et que c'est pour ces mêmes matières qu'ils éprouvent le plus de difficultés. En 4e et 5e secondaire, c'est 562 élèves et leurs parents qui ont été interrogés. Il ressort de l'enquête que le nombre de parents satisfaits diminue pour atteindre 71%. De leur côté les élèves du secondaire estiment également que le travail à accomplir en dehors des heures de cours est trop important. (Belga)

Une enquête au sujet des devoirs a été menées dans toutes les écoles primaires de la Communauté germanophone. Au total, 601 élèves ont répondu à une septantaine de questions. S'il ressort de cette enquête que la plupart des élèves souhaitent moins de devoirs et que ceux-ci soient mieux répartis sur la semaine, les parents, également interrogés, sont plutôt satisfaits. Un peu plus de 85% d'entre eux se disent satisfaits, voire très satisfaits. Les résultats montrent également que 34,2% des enfants interrogés ont eu des devoirs tous les jours durant la semaine précédent l'enquête. Le questionnaire auquel ils ont été soumis a aussi permis de déterminer que c'est en mathématique et en français que les élèves ont le plus de devoirs à réaliser et que c'est pour ces mêmes matières qu'ils éprouvent le plus de difficultés. En 4e et 5e secondaire, c'est 562 élèves et leurs parents qui ont été interrogés. Il ressort de l'enquête que le nombre de parents satisfaits diminue pour atteindre 71%. De leur côté les élèves du secondaire estiment également que le travail à accomplir en dehors des heures de cours est trop important. (Belga)