"La vitesse détermine fortement la distance de freinage", rappelle Bruno De Lille, secrétaire d'Etat bruxellois à la Mobilité. "Une vitesse réduite de 5 km/h signifie ainsi 25 pc de blessés graves et de tués en moins". Un piéton ou un cycliste a 98 pc de chance de survie en cas de collision avec une voiture circulant à 30 km/h, ajoute le secrétaire d'Etat. Par contre, percuté à 70 km/h, il n'a que peu de chance de s'en sortir. L'initiative est menée par la région de Bruxelles en collaboration avec les six zones de police de la région, la police fédérale, les communes et le parquet. Elle pourra également compter sur la participation de 250 écoles, premières concernées par les zones 30. Un concours de dessin sera proposé aux écoliers autour du thème de la sécurité routière. La vidéo sera diffusée en ligne et dans les cinémas de la Région. Et, par ailleurs, 50 bus arboreront le support visuel de la campagne. Des actions de sensibilisation seront également menées au niveau de dix points noirs et de grands panneaux de la forme d'un enfant seront installés sur six voies d'accès très fréquentées. (Belga)

"La vitesse détermine fortement la distance de freinage", rappelle Bruno De Lille, secrétaire d'Etat bruxellois à la Mobilité. "Une vitesse réduite de 5 km/h signifie ainsi 25 pc de blessés graves et de tués en moins". Un piéton ou un cycliste a 98 pc de chance de survie en cas de collision avec une voiture circulant à 30 km/h, ajoute le secrétaire d'Etat. Par contre, percuté à 70 km/h, il n'a que peu de chance de s'en sortir. L'initiative est menée par la région de Bruxelles en collaboration avec les six zones de police de la région, la police fédérale, les communes et le parquet. Elle pourra également compter sur la participation de 250 écoles, premières concernées par les zones 30. Un concours de dessin sera proposé aux écoliers autour du thème de la sécurité routière. La vidéo sera diffusée en ligne et dans les cinémas de la Région. Et, par ailleurs, 50 bus arboreront le support visuel de la campagne. Des actions de sensibilisation seront également menées au niveau de dix points noirs et de grands panneaux de la forme d'un enfant seront installés sur six voies d'accès très fréquentées. (Belga)